Voyage en Orient, 1832-1833, Bhgn 2

Kulit Depan
 

Halaman terpilih

Edisi lain - Lihat semua

Istilah dan frasa biasa

Petikan popular

Halaman 538 - La bien-aimée s'avance, mais son visage est voilé, et sa vue embarrasse et confond tous les esprits. Le rameau léger de la vallée des Nakas devient jaloux de sa taille flexible et attrayante. Tout à coup elle relève de sa main le voile envieux qui la cache, et les...
Halaman 69 - ... pensée, philosophie, religion, caractère, tout est plus grand, tout est plus juste, tout est plus vrai chez celui qui a vu la nature et la société de plusieurs points de vue.
Halaman 566 - Mais, comme race d'hommes, comme nation, ils sont encore, à mon avis, les premiers et les plus dignes parmi les peuplades de leur vaste empire ; leur caractère est le plus noble et le plus grand, leur courage est intact ; leurs vertus religieuses, civiles et domestiques, sont faites pour inspirer à tout esprit impartial l'estime et l'admiration. Leur noblesse est écrite sur...
Halaman 303 - Turquie et fréquentent librement les hommes; j'ai vu des danses champêtres parmi les Bulgares comme dans nos villages de France; ils méprisent et haïssent les Turcs ; ils sont complètement mûrs pour l'indépendance , et formeront avec les Serviens, leurs voisins, la base des Etats futurs de la Turquie d'Europe.
Halaman 541 - ... pourrait être monarchiste ou républicain, attaché à une dynastie ou à l'autre, partisan de telle ou telle combinaison constitutionnelle, sans être moins sincèrement et moins profondément révolutionnaire. On peut préférer un instrument à un autre pour remuer le monde et le changer de place; voilà tout. Mais l'idée de révolution, c'est-à-dire de changement et d'amélioration, n'en éclaire pas moins l'esprit, n'en échauffe pas moins le cœur. Quel est parmi nous l'homme pensant,...
Halaman 63 - ... et là dans la vaste plaine, partout ombragée, partout pressée par la forêt, de dix lieues de tour, de ses abricotiers, de ses sycomores, de ses arbres de toutes formes et de toute verdure ; semblait se perdre de temps en temps sous la voûte de ces arbres, puis reparaissait plus loin en larges lacs de maisons, de faubourgs, de villages ; labyrinthe de jardins, de vergers, de palais, de ruisseaux, où l'œil se perdait et ne quittait un enchantement que pour en retrouver un autre...

Maklumat bibliografi