Histoire de la Russie, Jilid 1

Kulit Depan
Perrotin, 1855 - 389 halaman
 

Halaman terpilih

Edisi lain - Lihat semua

Istilah dan frasa biasa

Petikan popular

Halaman 314 - Voilà la bataille que vous avez tant désirée. Désormais la victoire dépend de vous; elle nous est nécessaire; elle nous donnera l'abondance, de bons quartiers d'hiver et un prompt retour dans la patrie. Conduisez-vous comme à Austerlitz, à Friedland, à Vitepsk, à Smolensk , et que la postérité...
Halaman 114 - Son cou est élevé, et sa tête fort détachée; l'union de ces deux parties est, sourtout dans le profil, d'une beauté remarquable; et, dans les mouvements de sa tête, elle a quelque soin de développer cette beauté. Elle a le front large et ouvert, le nez presque aquilin; sa bouche est fraîche, et embellie par ses dents; son menton un peu grand et se doublant un peu, sans qu'elle soit grasse. Ses cheveux sont châtains...
Halaman 140 - Après avoir donc mûrement réfléchi là-dessus, je déclare, sans aucune contrainte, et solennellement, à l'empire de Russie et à tout l'univers, que je renonce, pour toute ma vie, au gouvernement dudit empire, ne souhaitant d'y régner, ni souverainement, ni sous aucune autre forme de gouvernement, sans aspirer même d'y parvenir jamais, par quelque secours que ce puisse être.
Halaman 315 - Désormais la victoire dépend de » vous ; elle nous est nécessaire , elle nous donnera » l'abondance , de bons quartiers d'hiver , et un » prompt retour dans la patrie! Conduisez - vous » comme à Austerlitz , à Friedland , à Vitepsk et à «Smolensk, et que la postérité la plus reculée cite » votre conduite dans cette journée ; que l'on dise » de vous : Il était à cette grande bataille sous les «murs de Moscou!
Halaman 326 - Il lit une pause; puis, répondant à sa pensée, il nous dit: ,,Je suis bien aise que vous soyez venu ,,à Vérone, afin de rendre témoignage à la vérité. Auriez-vous ,,cru, comme le disent nos ennemis, que l'alliance est un mot ,,qui ne sert qu'à couvrir des ambitions? Cela peut-être eût été ,,vrai dans l'ancien état des choses; mais il s'agit bien aujourd'hui de quelques intérêts particuliers, quand le monde civilisé ,,est en péril!
Halaman 326 - C'est à moi à me montrer le premier convaincu des principes sur lesquels j'ai fondé l'alliance; une occasion s'est présentée, le soulèvement de la Grèce; rien, sans doute, ne paraissait être plus dans mes intérêts, dans ceux de mes peuples, dans l'opinion de mon pays, qu'une guerre religieuse contre la Turquie; mais j'ai cru remarquer dans les troubles du Péloponèse le signe révolutionnaire. « Dès lors je me suis abtenu. Que n'at-on pas fait pour rompre l'alliance? on a cherché tour...
Halaman 344 - Je suis loin de vouloir rendre à la France les maux que j'en ai reçus. Je suis juste, et je sais que ce n'est pas le tort des Français. Les Français sont mes amis, et je veux leur prouver que je viens leur rendre le bien pour le mal. Napoléon est mon seul ennemi. Je promets ma protection spéciale à la ville de Paris ; je protégerai, je conserverai tous les...
Halaman 325 - Constantin. • ,,1l se passait dans Alexandre des conflits de nature et de position. Né pour être à la tête du progrès de la société, il souffrait d'être obligé de repousser les Grecs, ses coreligionnaires, et de désavouer des peuples dont il était le protecteur. Mais, en aimant les libertés, il avait cru que l'Europe demandait sa protection contre des principes destructeurs; il était d'autant plus frappé de la puissance de ces principes, qu'ils venaient de soulever Naples, le Piémont,...
Halaman 24 - A minuit il se levait, et commençait sa journée par la prière. Quelquefois on lui faisait à l'église des rapports sur les affaires du gouvernement; quelquefois les ordres les plus sanguinaires étaient donnés au chant des matines ou pendant la messe. Pour rompre l'uniformité de cette vie, Ivan faisait ce qu'il appelait des tournées. Il visitait alors les monastères voisins ou éloignés, ou il allait poursuivre les bêtes fauves dans les forêts, préférant à tout la chasse de l'ours.
Halaman 167 - Le moyen le plus certain de rompre ses projets, et peut-être de culbuter de son trône usurpé l'impératrice Catherine, serait de lui susciter une guerre. Il n'ya que les Turcs à portée de nous rendre ce service. Je n'ignore pas l'état de faiblesse et...

Maklumat bibliografi