Bibliothèque des mémoires relatifs à l'histoire de France pendant le 18e et le 19e siècle, Jilid 27

Kulit Depan
1862
 

Edisi lain - Lihat semua

Istilah dan frasa biasa

Petikan popular

Halaman 211 - Du côté du jugement, il n'était pas si fort ; mais encore, quand il voulait se donner le temps, il savait profiter du jugement des autres. Ce n'était que rarement que son mauvais jugement l'emportait, et c'était toujours lorsqu'il ne s'était pas donné le temps de consulter celui d'autres personnes...
Halaman 17 - ... appartements de la reine, y resta jusqu'à une heure du matin pour défendre Sa Majesté des attaques des assassins qui la menaçaient. La malveillance la plus extrême pourrait-elle soutenir comme vraisemblable que ce fût une pareille nuit que la reine eût choisie pour une entrevue avec M. de Fersen? Le prince de Talleyrand, dont la mémoire était restée si sûre et si fraîche, et qui, d'ailleurs, avait conservé trop de relations avec...
Halaman 23 - ... une des entrevues qu'il eut avec lui pour tâcher de le dissuader de pousser la populace à injurier la famille royale en 1792. Danton avoua qu'il avait reçu l'argent, mais comme indemnité d'une place d'avoué que lui avait fait perdre un décret de l'Assemblée constituante. Ce fut probablement à l'occasion de ce payement qu'il dit cette parole insolente : « On donne volontiers quatre-vingt mille francs pour un homme comme moi, mais on n'a pas un homme comme moi pour quatre-vingt mille francs....
Halaman 256 - ... était rempli de confusion et de tumulte ; que le prince de Lambesc était entré dans le jardin des Tuileries et avait mis le peuple en fuite; qu'il avait tué un vieillard [ce n'est pas vrai ] ; que les Gardes-Françaises et le régiment Royal-Allemand (qui était le régiment du prince de Lambesc) se battaient dans ce moment même sur le boulevard de la Chaussée-d'Antin en face le dépôt des Gardes-Françaises ; qu'un grand nombre de cavaliers et de chevaux avaient été tués et que la...
Halaman 322 - Angleterre ; et que, quoique ses ennemis l'accusassent de vouloir se faire roi, il échangerait volontiers sa position et sa fortune contre une petite propriété en Angleterre, avec les privilèges de cet agréable pays, qu'il espérait revoir encore une fois.
Halaman ix - M. le duc d'Or« léans n'en resta pas moins ulcéré de la fausse « accusation répandue sur sa bravoure, et, « plus tard, il fut irrité outre mesure du refus « de la charge de grand amiral. » Ce qu'on s'explique moins, c'est que, dans un si haut rang, M. le duc d'Orléans fut excessivement timide, et ne put, sans la plus vive émotion , prononcer le moindre mot en public.
Halaman 391 - Il me parla avec honté, et fut très-poli envers moi ; il me connaissait depuis longtemps de vue, dit-il, et était très-fâché de se faire connaître dans un aussi triste lieu. •, Si vous me connaissez bien, général », lui répondis-je, « vous ne pouvez être surpris de me voir ici ; mais je vous assure que je suis fort étonnée de vous y rencontrer, car je vous regardais comme un des défenseurs de la Révolution. » « Je le suis en effet *, répliqua-t-il, «mais ils semblent oublier...
Halaman 384 - Je iue sentis défaillir, surtout quand le bourreau me prit le cou en disant : « Ce sera bientôt « fait; il est si long et si mince. Si c'est moi qui dois vous « expédier, vous ne vous en apercevrez même pas.
Halaman 321 - ... me raconta le meurtre de Mme de Lamballe, et me dit qu'on avait porté sa tête au Palais-Royal pendant qu'il était à table. Il paraissait affligé de son sort malheureux et me dit qu'il avait fait tout ce qui était en son pouvoir pour la sauver. D'après tout ce que j'ai entendu depuis, je suis sûre que cela est vrai : dans tous les temps, je lui ai entendu professer une vive affection pour cette princesse infortunée. Il resta quelques instants avec moi et fut très-triste ; « les
Halaman 17 - ne pas être bien Informé, n'a jamais pu, à aucune époque, tenir à lord " Holland le langage qu'on lui prête; et si l'auteur des Souvenirs a pu « laisser sa plume s'égarer dans des pages si peu dignes de son caractère et « de sa renommée, on doit regretter qu'il ait trouvé un éditeur assez peu sol« gneoi de sa mémoire pour publier un pareil récit.

Maklumat bibliografi