Œuvres choisies de D. Diderot, Jilid 4

Kulit Depan
Librairie des bibliophiles, 1879
 

Istilah dan frasa biasa

Petikan popular

Halaman 209 - Ma foi, je n'en sais rien... Des Inquisiteurs, d'eux-mêmes. — Outre que ce Conseil est le plus secret qu'il y ait au monde, cet homme n'est pas fait pour en approcher.
Halaman 282 - M. ..., quelques jours avant son départ, on ne vous voit plus, tendre grenouille? — Qu'est-ce que cela signifie, tendre grenouille? — Eh! oui, est-ce que vous ne passez pas à présent vos jours et vos nuits à soupirer au Marais. » Mme Necker demeure au Marais.
Halaman 70 - ... elle est dégingandée; on n'en peut venir à bout; le goût du travail et de la lecture, qui lui était naturel, se perd. Je vois tout cela, et je m'en désolerais, si l'effet de ma présence depuis quelques jours ne me laissait espérer quelque réforme. Elle est grande, elle est assez bien de visage, elle a de l'aptitude...
Halaman 282 - Il ne me reste de bon que la partie de moi-même dont vous vous êtes emparée : c'est un dépôt où je la trouve si bien que j'ai résolu de l'y laisser toute ma vie. Ne me le conseillez-vous pas? A propos, savez-vous bien qu'il ne tient qu'à moi d'être vain? Il ya ici une Mm Necker, jolie femme et bel esprit, qui raffole de moi : c'est une persécution pour m'avoir chez elle.
Halaman 265 - Le sacrifice des talents au besoin serait moins commun s'il n'était question que de soi; on se résoudrait plutôt à boire de l'eau, à manger des croûtes et à suivre son génie dans un grenier ; mais pour une femme, pour des enfants, à quoi ne se résout-on pas? Si j'avais à me faire valoir, je ne leur dirais pas : J'ai travaillé trente ans pour vous; mais je leur dirais : J'ai renoncé pour vous pendant trente ans à...
Halaman 210 - Chesterfield qui aurait voulu vous prouver par expérience qu'une once de sens commun vaut mieux que cent livres d'esprit, car avec du sens commun... — Ah! scélérat, s'écria le président, quel tour vous m'avez joué ! Et mon manuscrit '. mon manuscrit que j'ai brûlé ! » Le président ne put jamais pardonner au lord cette plaisanterie.
Halaman 265 - Dans huit ou dix jours, je verrai donc la fin de cette entreprise qui m'occupe depuis vingt ans, qui n'a pas fait ma fortune, à beaucoup près, qui m'a exposé plusieurs fois à quitter ma patrie ou à perdre ma liberté, et qui m'a consumé une vie que j'aurais pu rendre plus utile et plus glorieuse.
Halaman 58 - Ne craignez pas qu'il s'ennuie de moudre des articles ; dieu le fit pour cela. Je voudrais que vous vissiez comme sa physionomie s'allonge quand on lui annonce la fin de son travail, ou plutôt la nécessité de le finir. Il a vraiment l'air désolé.
Halaman 55 - ... de longues jambes, un corps mince et fluet ; couvrez cela de plumes, ajoutez à ses maigres épaules de longues ailes, recourbez les ongles de ses pieds et de ses mains, et vous aurez un tiercelet d'épervier.
Halaman 60 - J'allai la voir le lendemain. Nous passâmes la soirée tête à tête. La sévérité des principes de son ami 1 se perd; il distingue deux justices, une à l'usage des souverains. Je vois tout cela comme elle, cependant je l'excuse tant que je puis. A chaque reproche, j'ajoute en refrain : Mais il est jeune, mais il est fidèle, mais vous l'aimez, et puis elle rit.

Maklumat bibliografi