Antonio Perez et Philippe II

Kulit Depan
Charpentier, 1854 - 419 halaman
 

Edisi lain - Lihat semua

Istilah dan frasa biasa

Petikan popular

Halaman 296 - ... réside. Ces persécutions sont telles, et elles durent depuis si longtemps qu'elles m'ont réduit à la plus impérieuse et absolue nécessité pour ma défense et ma conservation naturelle, de chercher un port où je puisse sauver ma personne et la mettre à l'abri de cette mer pleine de tempête que soulève avec tant de furie et depuis tant d'années contre elle la passion de certains ministres, ainsi que cela est notoire au monde entier. Raison suffisante, Madame, pour croire que j'ai été...
Halaman 61 - Le advierto, según lo que yo entiendo de las leyes, que el Príncipe seglar que tiene poder sobre la vida de sus subditos y vasallos, como se la puede quitar por justa causa y por juicio formado, lo puede hacer sin él, teniendo testigos, pues la orden en lo demás y tela de los juicios es nada por sus leyes: en las cuales, él mismo puede dispensar...
Halaman 216 - ... persécution des personnes qu'il supposait avoir de bonnes raisons d'en agir autrement, mais qui n'en jouissaient pas moins de l'estime attachée à une conduite irréprochable, a dit : Oh! je renie le lait que j'ai sucé! et c'est là être catholique! Je ne croirais plus en Dieu, si les choses se passaient ainsi. — QUALIFICATION. Cette proposition, je ne croirais plus en Dieu s'il en arrivait ainsi, est une proposition blasphématoire, scandaleuse, offensant les oreilles pieuses, et, jointe...
Halaman 5 - Pendant plus de vingt années, de i558 à iSyg, il conserva auprès de lui deux partis rivaux auxquels il partagea sa confiance et son pouvoir. En agissant ainsi, il avait pour but de s'éclairer de leurs opinions contradictoires , de recourir, selon les occasions, aux qualités différentes de leurs chefs, et d'être servi avec plus d'émulation. A la...
Halaman 205 - Madrid et en la cour de la Majesté du roi notre seigneur don Philippe second, que Dieu garde, le premier jour du mois de juillet de l'an 1590, les seigneurs Rodrigo Vasquez de Arce, président du conseil des finances, et le licencié Juan Gomez, du conseil et de la chambre de Sa Majesté, vu le procès et la cause d'Antonio Perez, qui fut secrétaire du Despacho universal de Sa Majesté, ont déclaré qu'en punition de la culpabilité qui en résulte contre ledit Perez, ils devaient le condamner...
Halaman 60 - ... pour juste cause et par jugement en forme, peut aussi le faire sans tout cela, puisque le surplus des formes et toute la suite d'un procès ne sont rien comme lois pour lui qui peut en dispenser. Il n'ya dès lors pas faute de la part d'un sujet qui, par ordre souverain, donne la mort à un autre sujet : on doit croire que le prince a donné cet ordre pour une juste cause, ainsi que le droit présume toujours qu'il y en a une dans toutes les actions du souverain. >• Lettre du confesseur de...
Halaman 5 - Sa manier.1 minutieuse de gouverner le conduisit, autant que son naturel ombrageux , à se servir d'hommes qui différaient d'esprit et de vues , et que divisait entre eux l'ambition. Il dirigeait par écrit les vastes États de la monarchie espagnole; tout passait sous ses yeux, les petites choses comme les grandes. Il consultait beaucoup, hésitait longtemps et décidait tard par suite de son irrésolution et de la lenteur inévitable qu'imprimait aux affaires l'habitude de tout lire, de tout annoter,...
Halaman 378 - ... l'Espagne. Une institution terrible, l'Inquisition, c'està-dire la force de l'État, le glaive et le bûcher au service de la foi, avait été admise avec faveur par l'opinion du peuple, acceptée avec empressement par les pouvoirs publics1.
Halaman 347 - La mort, y est-il dit, ne voulut pas le détruire sans lui avoir fait sentir que les princes et les monarques de la terre ont d'aussi misérables et honteuses manières de sortir de la vie que ceux qui ont vécu pauvres. Elle l'inonda d'une sale phtiriasis, accompagnée de toute une armée de poux Mais le mal actuel ne lui causait pas autant d'appréhension que le mal à venir; car, quand il se figurait les abîmes de la justice divine, le compte qu'il aurait à rendre de tant de jours, de tant d'actions,...
Halaman 383 - II, posséda un moment toute la faveur de ce prince, et fut le personnage le plus puissant de la monarchie espagnole. Arrivé trop facilement au pouvoir, il ne sut pas s'y maintenir, et devenu, pour ainsi dire, ministre par voie héréditaire, il se conduisit en véritable aventurier. Passionné, avide, dissipateur, violent, artificieux, indiscret, corrompu, il porta ses dérèglements...

Maklumat bibliografi