Histoire de l'impôt en France: ptie. L'époque monarchique, depuis la mort de Colbert (1683) jusqu'à la mort de Louis XV (1774)

Kulit Depan
Guillaumin et cie, 1876
 

Edisi lain - Lihat semua

Istilah dan frasa biasa

Petikan popular

Halaman 57 - Par toutes les recherches que j'ai pu faire, depuis plusieurs années que je m'y applique, j'ai fort bien remarqué que dans ces derniers temps, près de la dixième partie du peuple est réduite à la mendicité, et mendie effectivement ; que des neuf autres parties, il y en a cinq qui ne sont pas en état...
Halaman 424 - Sire, qu'aucun citoyen de votre royaume n'est assuré de ne pas voir sa liberté sacrifiée à une vengeance ; car personne n'est assez grand pour être à l'abri de la haine d'un ministre, ni assez petit pour n'être pas digne de celle d'un commis des fermes.
Halaman 58 - ... compter sur cent mille familles; et je ne croirais pas mentir quand je dirais qu'il n'y en a pas dix mille, petites ou grandes, qu'on puisse dire être fort à leur aise; et qui en ôterait les gens d'affaires, leurs alliés et adhérents couverts et découverts, et ceux que le roi soutient par ses bienfaits, quelques marchands, etc. je m'assure que le reste serait en petit nombre...
Halaman 266 - ... et comme nous avons déjà éprouvé que, de tous les moyens que nous aurions pu mettre en usage, il n'y en a point de plus juste et de moins arbitraire que l'imposition du dixième, qui se répartit sur tous nos sujets, relativement à leurs biens et facultés, ni de plus avantageux, puisque, la levée s'en faisant sans traité ni remise extraordinaire, le produit en rentre en entier dans notre trésor royal, nous nous sommes déterminés à préférer cette imposition à tous les autres moyens...
Halaman 311 - Sa réponse sèche et hautaine fut un refus absolu, un de ces «jamais» téméraires que l'histoire enregistre pour la confusion de ceux qui les prononcent, car les faits tardent rarement à les démentir. Trente-neuf ans plus tard l'Assemblée constituante décrétait que les biens du clergé étaient à la disposition de la nation.
Halaman 439 - ... à leur faire connaître, ne supportent ces charges avec le zèle dont ils nous ont donné des preuves en tant d'occasions, et nous y comptons d'autant plus que le prix des denrées, une des causes de l'augmentation de nos dépenses, a en même temps bonifié le produit des fonds de terre dans une proportion supérieure à celle de l'accroissement des impositions... Cette...
Halaman 346 - On ne peut pas encore, disait-il, déterminer exactement ce qui est dû des années précédentes sur les diverses parties des dépenses, mais on peut l'évaluer au moins à 100 millions. L'enjambement des parties les unes sur les autres, et la confusion qui en résulte, n'ont pas permis d'en désigner le montant avec précision.
Halaman 62 - Vauban, par prudence, sans doute, se taisent sur les conséquences de la retraite des huguenots. Leurs conclusions en faveur de la liberté commerciale ne sont pas moins fermes que celles des députés des villes; mais ils s'inquiètent plus de la circulation intérieure et de l'exportation do nos produits que de l'importation des marchandises étrangères.
Halaman 62 - C'était aller contre la nature et contre les décrets de la Providence, qui a distribué ses dons à chaque peuple pour les obliger à entretenir entre eux un commerce réciproque. Ce ne serait plus un commerce que de fournir nos denrées et nos manufactures aux étrangers, et de ne tirer d'eux que de l'argent.

Maklumat bibliografi