Russie, Jilid 1

Kulit Depan
Firmin Didot frères, 1840

Dari dalam buku

Edisi lain - Lihat semua

Istilah dan frasa biasa

Petikan popular

Halaman 337 - Le roi promit encore, par un article secret, d'envoyer vingt mille hommes de son armée en Pologne , pour se joindre aux Russes, au cas que la guerre devînt générale : de plus , sa majesté s'engageait à se déclarer ouvertement contre la maison d'Autriche, supposé que ce secours ne fût pas suffisant : on convint aussi que les subsides...
Halaman 243 - Russie ne peut se passer de lui ; il est le seul qui connaisse ses véritables intérêts. Puis, il règle le temps pendant lequel on va porter son deuil. Il veut enfin écrire ses dernières volontés ; mais le calme trompeur d'une mort partielle, qui remplace successivement ses douleurs , l'a abusé sur les forces qui lui restent. Sa main tremblante, et...
Halaman 235 - J'y trouvai deux médecins et deux chirurgiens de quartier, avec lesquels je dînai de ce qui avait été servi pour le dîner du tsarévitch.
Halaman 284 - pas presser pour entreprendre la guerre; je la » ferai quand elle me sera avantageuse, mais jamais «par complaisance pour d'autres (i). On nepour» rait, ajoutait-elle, la bien juger que dans cinq ans. » Il lui fallait au moins ce temps pour rétablir l'ordre » dans son empire. Elle se conduirait, en attendant, » avec tous les princes de l'Europe comme une
Halaman 236 - Il expira à cinq heures après midi. .. On répandit «qu'à la lecture qui lui fut faite de sa sentence de «mort la frayeur l'avait fait tomber en apoplexie, »et qu'il en était mort. Très-peu de personnes cru»rent à cette mort naturelle, mais il était dangereux de dire ce qu'on en pensait.
Halaman 282 - ... mais comme il se défendait avec toutes les forces que donne le dernier désespoir, et qu'ils évitaient de lui porter aucune blessure, réduits à craindre pour eux-mêmes, ils appelèrent à leur secours deux officiers chargés de sa garde, qui à ce moment se tenaient en dehors, à la porte de sa prison.
Halaman 259 - Munick commande aussitôt une attaque environnante. L'incendie s'étendant de plus en plus, et faisant sauter consécutivement trois magasins à poudre , ensevelit au loin sous les ruines une partie de la ville, et des bataillons entiers d'assiégeants.
Halaman 245 - II recommande à tous ses successeurs de se pénétrer de cette vérité, que le commerce, des Indes est le commerce du monde, et que celui qui peut en disposer exclusivement est le vrai souverain de l'Europe; qu'en conséquence on ne doit perdre aucune occasion de susciter des guerres à la Perse, de hâter sa dégénérescence, de pénétrer jusqu'au golfe Persique et de tâcher alors de rétablir par la Syrie l'ancien commerce du Levant.
Halaman 307 - ... ne savaient pas écrire, soit par l'ordre qu'elle donnait à ceux qui ne la comprendraient pas, de la relire jusqu'à ce qu'ils l'entendissent, mais surtout par les étranges récompenses promises a ceux qui auraient travaillé à ce grand ouvrage.
Halaman 336 - L'on reçut, après bien des longueurs , l'ultimatum de la cour de Pétersbourg. Les Russes insistaient toujours sur les secours considérables qu'ils demandaient aux Prussiens, en cas que les Autrichiens leur déclarassent la guerre; quelque choquantes que fussent ces inégalités, quelque...

Maklumat bibliografi