Jérusalem délivrée: poëme traduit de l'italien, enrichie de la vie du Tasse, Jilid 1

Kulit Depan
Bossange et Masson, 1810
 

Edisi lain - Lihat semua

Istilah dan frasa biasa

Petikan popular

Halaman xxxix - ... placer cet infortuné, et lui prodiguer les soins de la médecine, non des humiliations aussi déraisonnables que cruelles. On ne peut point expliquer, encore moins justifier, les indignités que le Tasse eut à souffrir dans cette humiliante détention. Il resta plusieurs mois dans un tel abandon, dans un dénuement si absolu , qu'il paroît avoir manqué des secours les plus nécessaires.
Halaman xxiii - Ils ont cru que, semblable à Ovide, il avait élevé ses vœux trop haut, et qu'une passion imprudente, mais trop bien récompensée par celle qui en était l'objet, avait été la cause de la disgrâce qu'il éprouva bientôt et des malheurs qui en furent la suite. Mirabaud, dans une Vie du Tasse qu'il a mise à la tête de sa traduction de la Jérusalem délivrée, ne paraît avoir aucun doute sur cette conjecture, qui n'est cependant appuyée...
Halaman 88 - La terreur et la mort habitent dans leurs yeux ; quelques-uns, avec une figure humaine, ont des pieds de bêles farouches; leurs cheveux sont entrelacés de serpents ; leur croupe immense et fourchue se recourbe en replis tortueux. — On voit d'immondes Harpies, des Centaures, des Sphinx, des Gorgones, des Scylles qui aboient et dévorent; des Hydres, des Pythons, des Chimères qui vomissent des torrents de...
Halaman 88 - Ils se placent, les uns à la gauche, les autres à la droite de leur sombre monarque. Assis au milieu d'eux, il tient d'une main un sceptre rude et pesant : son front superbe, armé de cornes menaçantes, surpasse en hauteur le roc le plus élevé, l'écueil le plus sourcilleux : Calpé , l'immense Allas luimême, ne seraient auprès de lui que d'humbles collines.
Halaman 22 - Blois ont vus naître. Quoique tout couverts d'un acier brillant, leurs corps sans vigueur cèdent aux premières fatigues. Nés sous un climat riant et voluptueux, ils en ont la mollesse et la langueur. Ils sont impétueux au premier choc, mais bientôt leur ardeur s'affaiblit et s'éteint.
Halaman iii - ... d'autres circonstances. Aujourd'hui , les •hommes de lettres et les savans , éloignés des affaires par l'opinion , et des intrigues de la société par leurs goûts, se livrent à des travaux sédentaires qui , en occupant l'activité de leur esprit , les préservent des orages de l'ambition et des brusques vicissitudes de la fortune. Leur vie , en général 3.
Halaman xl - ... qui m'environne , ne sont qu'une partie de mes maux ; la solitude , mon ennemie naturelle , la solitude que j'ai en horreur , aggrave le poids de mes souffrances et rend ma situation intolérable. Et en effet , elle devait l'être ; car l'espèce de manie dont il était atteint...
Halaman i - ai fait vœu de ne plus écrire , et puis mon imagination a été refroidie par l'âge , et froissée par les événemens. Je serois plus correct , mais je vaudrois encore moins. Et la Préface? — Je n'en ai point fait , je n'en ferai point : qu'y mettrois-je ? Vous parleriez du Poëme épique.
Halaman xlvii - ... desséché l'intérêt pour éviter un scandale imaginaire. Ces corrections ne furent approuvées de personne : il essaya de refondre une troisième fois son poëme ; mais ces tentatives malheureuses pour gâter un bel ouvrage n'eurent aucun succès , et sont oubliées aujourd'hui.
Halaman xxxvi - Lucrèce d'Esté , l'une des deux sœurs du duc de Ferrare. Cette fois-ci, les espérances de l'illustre fugitif ne furent point trompées. Le duc d'Urbin , qui avoit passé avec lui une partie de sa jeunesse, le revit comme un ancien ami, et joignit aux démonstrations de sa joie et de son amitié les offres les plus généreuses. Un accueil si favorable et si inespéré releva l'esprit abattu d'un homme que tant de malheurs réels ou imaginaires avoient tout à fait découragé.

Maklumat bibliografi