Memoires de Frédéric II roi de Prusse, écrits en français par lui-même, Jilid 2

Kulit Depan
H. Plon, 1866 - 513 halaman
 

Edisi lain - Lihat semua

Istilah dan frasa biasa

Petikan popular

Halaman 304 - ... dû employer à augmenter leurs flottes, leur marine vint à manquer des choses nécessaires, et les Anglais gagnèrent un ascendant qui les rendit vainqueurs dans les quatre parties du monde, où ils combattirent contre cette nation.
Halaman 353 - Danzig assujettirait cette ville avec le temps, on jugea qu'il ne fallait pas arrêter une négociation aussi importante pour un avantage qui proprement n'était que différé; ce qui fit que Sa Majesté se relâcha de cette prétention.
Halaman 303 - Prusse, comme ils l'auraient pu faire effectivement; 2° la politique trop raffinée et quiritessenciée de la cour de Vienne, dont les principes la conduisaient à charger ses alliés des entreprises les plus difficiles et les plus hasardeuses, pour conserver, à la fin de la guerre, son armée en meilleur état et plus complète que celle des autres puissances; d'où, à différentes reprises...
Halaman 346 - Cette ouverture se fit à propos; car après avoir tout examiné, c'était l'unique voie qui restât d'éviter de nouveaux troubles et de contenter tout le monde. La Russie pouvait s'indemniser de ce que lui avait coûté la guerre avec les Turcs , et au lieu de la Valachie et de la Moldavie qu'elle ne pouvait posséder qu'après avoir remporté autant de victoires sur les Autrichiens que sur les musulmans, elle n'avait qu'à choisir une province de la Pologne à sa bienséance , sans avoir de nouveaux...
Halaman 229 - ... femme; je me promène seul, à pied, dans les rues de Péters«bourg; si quelqu'un me voulait du mal, il ya longtemps qu'il « aurait exécuté son dessein ; mais je fais du bien à tout le monde, «et je me confie uniquement à la garde de Dieu; avec cela je n'ai «rien à craindre.
Halaman 354 - ... longueurs , l'ultimatum de la cour de Pétersbourg. Les Russes insistaient toujours sur les secours considérables qu'ils demandaient aux Prussiens, en cas que les Autrichiens leur déclarassent la guerre; quelque choquantes que fussent ces inégalités, quelque...
Halaman 286 - SAR : le plus bel éloge qu'on puisse faire d'elle, est de rapporter ses actions. Les connaisseurs y remarqueront aisément ce mélange heureux de prudence et de hardiesse, si rare et si désiré, qui unit et rassemble le plus de perfections que la nature puisse accorder pour former un grand homme de guerre.
Halaman 229 - ... contre les Danois. A l'égard de l'intérêt que vous prenez à ma conservation.' je vous prie de ne vous en point inquiéter: les soldats m'appellent leur père; ils ' disent qu'ils aiment mieux être gouvernés par un homme que par une femme ; je me promène seul, à pied, dans les rues de Pétersbourg; si quelqu'un me...
Halaman 312 - ... poids de ses souffrances. La noblesse était dans l'épuisement, le petit peuple ruiné , nombre de villages brûlés , beaucoup de villes détruites. Une anarchie complète avait bouleversé tout l'ordre de la police et du gouvernement. En un mot la désolation était générale.... L'armée ne se trouvait pas dans une meilleure situation ; dix-sept batailles avaient fait périr la fleur des officiers et des soldats.
Halaman 304 - D'ailleurs, les sommes excessives que Louis XV payait en subsides, et celles que coûtait l'entretien des armées d'Allemagne, sortaient du royaume; ce qui diminua de la moitié la quantité des espèces qui étaient en circulation tant à Paris que dans les provinces; et, pour comble d'humiliation, les généraux dont la cour fit choix pour commander ses armées, et qui se croyaient des Turennes , firent des fautes très-grossières.

Maklumat bibliografi