Journal d'un voyage aux mers polaires exécuté a la rechereche de Sir John Franklin, en 1851 et 1852

Kulit Depan
Perrotin, 1854 - 414 halaman
An account of the second voyage of the 'Prince Albert' commanded by William Kennedy, 1851-1852.
 

Edisi lain - Lihat semua

Istilah dan frasa biasa

Petikan popular

Halaman 4 - Baflin devenant plus étroite en descendant au sud, les glaces, qui sont d'abord mises en mouvement dans le haut de la baie par les brises du nord, tendent à s'accumuler à cette gorge et à bloquer le détroit de Davis, même quand le sommet est dégagé. Ce n'est que par une série de va-et-vient que les glaces passent enfin ce barrage, et viennent se dissoudre dans l'océan Atlantique. » Cette mobilité des glaces, nécessaire à la navigation, en forme précisément le danger, puisqu'on se...
Halaman 80 - ... les vieillards qui la tiennent, et à voir sous leur meilleur aspect le pain et le vin qu'on offrira, la paille sur laquelle on couchera et surtout le grand feu clair où l'on pourra sécher ses manteaux et ses bottes ! Tous les gîtes n'étaient pas aussi primitifs, et c'est surtout en voyage qu'on peut dire que les jours se suivent et ne se ressemblent pas. La veille, on n'a rien à manger ; le lendemain, dans le faubourg d'une ville, on trouve un souper somptueux. On a passé la nuit dans...
Halaman 10 - Cette excursion, alors que le soleil avait disparu de l'horizon pour ne se rementrer que cent dix jours plus tard, nous permit de nous assurer de la possibilité d'un voyage, même à cette époque de l'année, grâce aux habiles dispositions prises par M. Kennedy. Nous avions adopté, en effet, le genre de vie et les coutumes des Esquimaux et des Indiens pour nos voyages, et il ne nous fut pas difficile de voir combien la nature les a pourvus de moyens bien supérieurs à ce que nous donneraient...
Halaman 9 - ... du golfe du Prince-Régent jusqu'à FuryBeach et Port-Neill. Les glaces, que nous trouvions constamment devant nous, s'opposèrent à notre progrès dans cette direction, et, après quatre jours passés à Port-Bowen, nous essayâmes de débarquer au port Léopold, où des vivres avaient été laissés en 1849 pour l'usage de Franklin et de ses compagnons. » Dans une de ces tentatives, M. Kennedy avait laissé le navire, avec une embarcation et cinq hommes. Pendant la nuit, les glaces nous entourèrent,...
Halaman 5 - Lorsque les glaces ne sont pas trop compactes, on fait entrer le navire dans cette ouverture, sur les côtes de laquelle il agit comme un coin. Plus d'une fois il arrive, pendant cette opération, que les glaces, mues par les courants ou par la brise, se rapprochent après s'être perfidement écartées un instant, et le bâtiment se trouve soumis à une pression dangereuse. Malheur à celui qui ne sait point prévoir ou suffisamment observer les signes précurseurs de cet accident, presque toujours...
Halaman 5 - Un bâtiment à voiles se trouve placé dans des conditions d'autant plus défavorables, que les vents doivent précisément souffler de la direction où l'on veut se rendre pour entr'ouvrir les glaces dans cette direction. Or, si la brise est forte, on ne remonte qu'avec peine et avec danger au milieu des glaçons, qui forment autant de roches mouvantes; s'il fait calme, les moyens de marche en avant se réduisent à un halage très-lent ou à la remorque des embarcations. L'application du propulseur...
Halaman 414 - Peut-être n'aurais-je pas le droit de disposer ainsi de moi, sachant combien je vous suis nécessaire à tous égards ; mais ma mort elle-même attirera peut-être sur les divers membres de ma famille la considération des hommes et les bénédictions du ciel. Adieu, au revoir là-haut, si ce n'est ici-bas. Ayez foi et courage. Je vous embrasse.
Halaman 6 - ... écartées un instant, et le bâtiment se trouve soumis à une pression dangereuse. Malheur à celui qui ne sait point prévoir ou suffisamment observer les signes précurseurs de cet accident, presque toujours accompagné de conséquences fatales. La glace, que rien n'arrête, passant audessous du navire, le renverse, ou passe au travers s'il résiste, J'ai vu des plaines de glace se dresser, pour ainsi dire, le long des flancs du navire, et retomber sur le pont en blocs, que tout l'équipage...
Halaman 4 - Providence, de faire beaucoup en peu de temps, et de répondre tous aux embrassements de nos amis, sans que l'on eût à regretter ces affreuses mutilations, ces pertes de membres, si souvent le résultat des campagnes aux mers glaciales. Nous étions tous teetotalers, c'est-à-dire que nous n'avions à bord ni...
Halaman 6 - Vivant en effet dans des régions désolées, où l'on ne saurait trouver une grande quantité de végétaux pendant l'hiver, les Esquimaux ne pouvaient songer, ainsi que les Lapons, à domestiquer le renne. Le chien leur rend les mêmes services, et partage avec son maître la nourriture animale que celui-ci peut se procurer à toutes les époques de l'année. » En sortant d'Uppernavik, nous tombâmes au milieu de la flotte des baleiniers qui retournaient au sud, afin de passer sur la côte ouest...

Maklumat bibliografi