Chine, ou, Description historique, géographique et littéraire de ce vaste empire, d'après des documents chinois: Première partie, comprenant un résumé de l'histoire et de la civilisation chinoises depuis les temps les plus anciens jusqu'à nos jours

Kulit Depan
Firmin Didot Frères, 1838 - 493 halaman
 

Edisi lain - Lihat semua

Istilah dan frasa biasa

Petikan popular

Halaman 464 - ... indiquent de longs services; le remplir d'une eau limpide de neige fondue; faire chauffer cette eau jusqu'au degré qui .suffit pour blanchir le poisson ou rougir le crabe; la verser aussitôt dans une tasse faite de terre de...
Halaman 183 - On ne trouverait pas dans l'histoire du monde une figure à opposer à celle du grand philosophe chinois pour l'influence si longue et si puissante que ses doctrines et ses écrits ont exercée sur ce vaste empire qu'il a illustré par sa sagesse et son génie. Et tandis que les autres nations de la terre élevaient de toutes parts des temples à des êtres inintelligents ou à des dieux imaginaires, la nation chinoise en élevait à l'apôtre de la sagesse et de l'humanité , de la morale et de...
Halaman 465 - ... d'une main je prends unfo-cheou, que j'éloigne ou que j'approche à volonté; de l'autre, je tiens la tasse au-dessus de laquelle se forment encore de légères vapeurs agréablement nuancées...
Halaman 19 - Sur la tête du tube de bambou est un tube de terre glaise , haut de six pouces , ayant au centre un trou d'un pouce de diamètre. Cette terre empêche le feu de brûler le bambou. D'autres bambous mis en dehors éclairent les rues et les grandes halles ou cuisines.
Halaman 17 - ... avec la rapidité et l'explosion de la foudre. Cela arrive quelquefois par l'imprudence ou la malice d'un ouvrier qui veut se suicider en compagnie. Il est de ces puits...
Halaman 9 - Kouen-Iun , et dont ils ont fait, dans leur géographie mythologique, le roi des montagnes, le point culminant de toute la terre, la montagne qui touche au pôle et qui soutient le ciel, et l'Olympe des divinités bouddhiques et tao-sse. C'est aussi le point qui marque la direction des grandes vallées. On va donc en s'élevant , à mesure...
Halaman 198 - ... un prince ne pouvant posséder que seize cents chevaux selon la loi. Par la même raison, mille chars de seize chevaux (tsien-tching) désigne la maison royale. Dans ces temps anciens, huit cents familles du peuple étaient obligées de fournir un char de seize chevaux, avec trois capitaines armés de leurs casques et de leurs cuirasses, et vingtdeux fantassins.
Halaman 17 - Je vais vous en faire la description. Un petit tube en bambou (ce feu ne le brûle pas) ferme l'embouchure des puits et conduit l'air inflammable où l'on veut; on l'allume avec une bougie, et il brûle continuellement. La flamme est bleuâtre, ayant trois ou quatre pouces de haut et un pouce de diamètre. Ici...
Halaman 260 - Boukhane, permirent à PAN-TCHAO de pousser ses conquêtes jusqu'à la mer Caspienne. Il soumit plus de cinquante royaumes , dont il envoya les héritiers présomptifs à la cour de l'empereur, pour y rester en otages, et y demeurer garants de la fidélité de leurs compatriotes.
Halaman 20 - ... près de deux pieds. Dans l'hiver, les pauvres, pour se chauffer, creusent en rond le sable à un pied de profondeur : une dizaine de malheureux s'asseoient autour ; avec une poignée de paille ils enflamment ce creux, et ils se chauffent de cette manière aussi long-temps que bon leur semble; ensuite ils comblent le trou avec du sable, et le feu est éteint.

Maklumat bibliografi