Résumé de l'histoire de Russie, depuis l'établissement de Rourik et des Scandinaves, jusqu'a nos jours, Jilid 1

Kulit Depan
Lecointe et Durey, 1825 - 740 halaman
 

Edisi lain - Lihat semua

Istilah dan frasa biasa

Petikan popular

Halaman 605 - Napoléon ne perd pas la tête : il trompe par des démonstrations habiles les généraux qui lui sont opposés, et glissant pour ainsi dire entre les armées qui s'apprêtent à fondre sur lui , il exécute son passage sur un point bien choisi , où tout l'avantage du terrain se trouve de son côté. Le mauvais état des ponts , dont il ne dépendait pas de lui d'amé(i) Voir l'Histoire de la Campagne de Russie, par le colonel Bontourlin, tome II, page 383.
Halaman 685 - Impériale, les cours de l'Europe étaient priées d'aviser incessamment aux moyens propres d'atteindre le but désiré, et de la dispenser ainsi d'obtenir par la force des armes l'accomplissement des conditions que l'honneur de la couronne, le maintien des traités, la protection de la religion chrétienne, et l'humanité, lui ont lait un devoir d'exiger de la Porte.
Halaman 529 - Boutourlin dans les prolégomènes de son Histoire de la campagne de 1812. «Le traité de Tilsitt plongea l'Europe dans la stupeur et l'effroi , et il est aisé de voir que cette paix ne présentait aucune des garanties que l'on devrait retrouver dans les transactions de ce genre. L'érection du duché de Varsovie était une mesure évidemment hostile contre la Russie, et l'affectation que Napoléon mit à en conférer la souveraineté au roi de Saxe , qui descendait des anciens rois 'de Pologne...
Halaman 506 - Philippe avait reçu celle de la dispersion de sa flotte par les vents. Son orgueil humilié, la gloire de son règne et de ses armes compromise, portèrent jusqu'à l'égarement sa fureur et son ressentiment. Il cassa et flétrit en masse tous les officiers qui manquaient à l'armée, sans s'embarrasser s'ils étaient morts ou vivants, tués ou prisonniers.
Halaman 128 - ... froidement ses victimes, reconnut la tête du trésorier, l'insulta encore, et la trancha en deux de son épée. Lui-même se transporta dans les maisons des malheureux qu'il venait de faire périr, et fit appliquer devant ses yeux leurs femmes à diverses tortures, jusqu'à ce qu'elles eussent déclaré les trésors de leurs époux.
Halaman 729 - ... inscription sur le registre, s'il est Russe, et pendant vingt ans s'il est Polonais; après quoi il est libre de quitter le service : s'il y reste, il est classé comme vétéran invalide, et envoyé en garnison. Sa place est remplie par le réserve dont nous allons parler.
Halaman 638 - L'Autriche, la France et l'Angleterre s'étaient liées par une convention secrète contre la Russie et la Prusse , qui paraissaient ne vouloir mettre, aucune borne à leurs prétentions. La Prusse voulait réunir Dresde à son empire , ce qui était contraire à l'intérêt de l'Autriche; mais la France, appuyée par l'Espagne , demandait à la cour de Vienne , en récompense de l'appui qu'elle lui donnait, de...
Halaman 632 - Л u surplus , le public n'avait pas tardé à être mis dans la confidence ; déjà M. de Nesselrode avait écrit au préfet de police de mettre en liberté tous les individus détenus pour attachement à leur légitime souverain; et, bientôt après, les murs de Paris avaient été placardés...
Halaman 606 - Le mauvais état des ponts, dont il ne dépendait pas de lui d'améliorer la construction, fût l'unique cause qui , en ralentissant l'opération , la rendit si périlleuse. Ainsi, les grandes pertes que les Français éprouvèrent ne sauraient être attribuées à Napoléon, et ne doivent être mises que sur le compte des circonstances malheureuses où son armée se trouvait , et qu'il n'était pas en son pouvoir de maîtriser, я Et c'est un Russe qui parle !!!... CHAPITRE X.
Halaman 460 - Tous les ressorts du gouvernement étaient détraqués : chaque général , chaque gouverneur, chaque chef de département était devenu un despote particulier. Les rangs, la justice, l'impunité, se vendaient à l'enchère : une vingtaine d'oligarques , sous les auspices d'un favori, se partageaient la Russie, pillaient ou laissaient piller les finances, et se disputaient les dépouilles des malheureux. On voyait leurs plus bas valets, leurs esclaves même, parvenir en...

Maklumat bibliografi