Souvenirs contemporains d'histoire et de littérature, Jilid 1

Kulit Depan
 

Edisi lain - Lihat semua

Istilah dan frasa biasa

Petikan popular

Halaman 337 - Congrès comme dissous; et il annonçait avec un vif regret la fin de ses fonctions de Médiateur. Et puis, tandis que le même jour les deux Ministres français ' exprimaient leur douleur de voir l'empressement...
Halaman 171 - Sans le cor« saire anglais et l'émigré français qui dirigèrent le « feu des Turcs, et qui, joints à la peste, me firent aban« donner le siége, j'aurais achevé de conquérir une « moitié de l'Asie, et j'aurais pris l'Europe à revers, « pour revenir chercher les trônes de France et d'Italie. « Aujourd'hui, c'est d'une extrémité de l'Europe qu'il « me faut reprendre à revers l'Asie, pour y atteindre « l'Angleterre. Vous savez la mission du Général Gar...
Halaman 153 - ... fus comme illuminé, et j'aperçus clairement dans la politique et dans la poésie des horizons que je n'avais pas encore soupçonnés, mais que je reconnus faits pour moi. Le cardinal de Richelieu se plaignait de Corneille; il ne lui trouvait pas un esprit de suite, une dépendance assez docile. Cela se peut. Ce génie, tout paisible et modeste qu'il était dans le train ordinaire de la vie, ne devait reconnaître la souveraineté du génie que dans une pensée maîtresse pour son propre compte....
Halaman 280 - Avant de se perdre, il a eu le loisir de perdre les peuples et les États , de mettre le feu aux quatre coins de la terre, de gâter le présent et l'avenir par les maux qu'il a faits, par les exemples qu'il a laissés.
Halaman 290 - Narbonne m'ont perdu peut-être; ses talents m'ont été du moins bien plus nuisibles qu'utiles : l'Autriche, se croyant devinée, jeta le masque et précipita ses mesures. Avec moins de pénétration de notre part, elle eût mis plus de réserve, plus de lenteur; elle eût prolongé quelque temps encore ses indécisions naturelles, et durant ce temps d'autres chances pouvaient s'élever.
Halaman 187 - Po» dolie soient animées du même esprit que j'ai vu «dans la grande Pologne; et la providence couron»nera votre bonne cause par des succès. Je ré» compenserai ce dévouement de vos contrées , qui » vous rend si intéressants, et vous acquiert tant » de titres à mon estime et à ma protection , par «tout ce qui pourra dépendre de moi dans les
Halaman 185 - Russie est entraînée par la fatalité ! ses destins doivent s'accomplir. Nous croirait-elle donc dégénérés? ne serions-nous donc plus les soldats d'Austerlitz ? Elle nous place entre le déshonneur et la guerre. Le choix ne saurait Être douteux, marchons donc en avant! passons le Niémen ! portons la guerre sur son territoire. La seconde guerre de...
Halaman 147 - II, n'entendait rien à l'art de gouverner. Celui-là seul avait appris la politique, en faisant la guerre. Le reste et les gens de lettres surtout, y compris Montesquieu, singeaient Tacite et ne voyaient rien au delà ; et Tacite, vous le savez, fausse l'histoire pour peindre éloquemment. Il calomnie l'Empire ; il est de la minorité, du vieux parti de Brutus et de Cassius. C'est un sénateur mécontent, un boudeur d'Auteuil, qui se venge la plume à la main dans son cabinet. Il a des rancunes...
Halaman 187 - Je dois y ajouter que j'ai garanti » à l'empereur d'Autriche l'intégrité de ses domaines, » et que je ne puis sanctionner aucune manœuvre, ou » aucun mouvement , qui tende à troubler la paisible » possession de ce qui lui reste des provinces de la » Pologne. » Faites que la Lithuanie , la Samogitie , Vitepsk , » Polotsk, Mohilef, la Volhinie , l'Ukraine , la Podo...
Halaman 183 - Napoléon est un grand général; mais, vous le voyez, j'ai pour moi l'espace et le temps. Il n'est pas de coin reculé de ce territoire hostile pour vous, où je ne me retire, pas de poste lointain que je ne défende, avant de consentir à une paix honteuse. Je n'attaque pas; mais je ne poserai pas les armes tant qu'il y aura un soldat étranger en Russie.

Maklumat bibliografi