Le Roman d'une impératrice: Catherine II de Russie; d'après ses mémoires, sa correspondance et les documents inédits des archives d'état. Portrait d'après une miniature du temps

Kulit Depan
Plon, 1894 - 618 halaman
 

Edisi lain - Lihat semua

Istilah dan frasa biasa

Petikan popular

Halaman ii - L'auteur et les éditeurs déclarent réserver leurs droits de reproduction et de traduction en France et dans tous les pays étrangers, y compris la Suède et la Norvège. Ce volume a été déposé au ministère de l'intérieur (section de la librairie) en octobre 1898.
Halaman 177 - il est occupatif. » La proclamation ne faisait aucune mention de Paul. Elle rendait Catherine souveraine unique et absolue, autocratrice (samodierjitsa}. Cela ne faisait pas l'affaire de Panine. Mais où était Panine à cette heure, et qui s'inquiétait de lui? « Un tas d'oligarches », a dit encore Herzen, « d'étrangers, de pandours, de mignons, conduisaient nuitamment un inconnu, un enfant, une Allemande, l'élevaient au trône, l'adoraient et distribuaient en son nom des coups de bâton...
Halaman 161 - Nous n'avons parlé de la révolution qu'un moment; elle en réduisait pour sa part et celle des autres , le mérite presque à rien ; elle disait que cela s'était engagé par des fils imperceptibles, qui les avaient tous conduits à leur insu; que si quelqu'un avait poussé sérieusement à cette aventure , c'était Pierre...
Halaman 101 - Ponialowski, et le petit traître de se précipiter au-devant du jeune homme avec un air de fête et toutes les démonstrations de tendresse en usage chez les siens. « — Mon ami « , dit alors le Suédois, en prenant à part le nouveau venu, « il n'ya rien d'aussi terrible qu'un petit chien « de Bologne; la première chose que j'ai toujours faite avec « les femmes que j'ai aimées, c'est de leur en donner un, et « c'est toujours par eux que j'ai connu s'il y avait quelqu'un * de plus favorisé...
Halaman 575 - Et elle n'éprouve aucun embarras en demandant à son fils et à sa bru des nouvelles du roi Poniatowski qu'ils ont vu à leur passage par Varsovie : « Je pense « , écrit-elle, « que « Sa Majesté Polonaise avait bien de la peine à se souvenir « de ma physionomie d'il ya vingt-cinq ans dans les portraits « que vous lui avez montrés. « « On ne pouvait jamais « , dit encore le prince de Ligne dans le portrait qu'il a tracé de la souveraine, « dire du mal « de Pierre I" ni de Louis XVI...
Halaman 456 - Ensuite, considérant la magnificence de ce don, j'ai pensé que c'était un présent de souverain à souverain, et que, si ce pouvait être de génie à génie, j'étais encore bien au-dessous de cette tête céleste, digne de régir le monde entier, et dont toutes les nations admirent et respectent également l'esprit sublime et le grand caractère. Sa Majesté impériale est donc si fort élevée au-dessus de tout éloge, que je ne puis ajouter que mes vœux à sa gloire.
Halaman 377 - Il faut savoir qu'on a affaire avec une femme qui « ne se soucie que d'elle et pas plus de la Russie que moi, ainsi « il faut la chatouiller. « Catherine rêvait et allait à l'aventure; Joseph observait et calculait ses paroles comme ses actions. Ce fut le rêve qui eut raison du calcul : la sagesse humaine a reçu plus d'une leçon pareille. L ANGLETERRE.
Halaman 193 - Catherine a défini elle-même en ces termes le genre d'attrait que la nature lui avait départi à l'extérieur. Ainsi, après avoir passé sa vie à s'entendre comparer à toutes les Cléopàtres de l'histoire, elle n'admettait pas la justesse de la comparaison.
Halaman 567 - Lorsque je commençais cette lettre, j'étais dans le bonheur « et la joie, et mes pensées passaient si rapidement que je ne « savais ce qu'elles devenaient. Il n'en est plus de même : je « suis plongée dans la douleur la plus vive, et mon bonheur n'est « plus : j'ai pensé moi-même mourir de la perte irréparable « que je viens de faire, il ya huit jours, de mon meilleur ami. « J'espérais qu'il deviendrait l'appui de ma vieillesse : il s'ap« pliquait, il profitait, il avait pris tous...
Halaman 331 - Vous y verrez comme, pour l'utilité de mon empire, j'ai « pillé le président de Montesquieu, sans le nommer : j'espère « que, si de l'autre monde il me voit travailler, il me pardon« nera ce plagiat, pour le bien de vingt millions d'hommes « qui en doit résulter. Il aimait trop l'humanité pour s'en for

Maklumat bibliografi