Beautés de l'histoire de Russie: contenant tout ce qu'il y a de plus curieux et de plus remarquable dans les annales de cette nation, depuis le neuvième siècle jusqu'au règne de Catherine II inclusivement

Kulit Depan
Belin, 1820 - 414 halaman
 

Edisi lain - Lihat semua

Istilah dan frasa biasa

Petikan popular

Halaman 256 - Lévesque, fut remarquable par le nombre des victimes et par la dignité des exécuteurs. Au lieu de billots, on avait étendu sur la place de longues poutres, sur lesquelles trois cent trente rebelles eurent la tête tranchée. Tous étaient de l'ordre de la noblesse, et tous furent frappés par des mains nobles. Les grands, qui avaient assisté au jugement, furent obligés d'exécuter eux-mêmes la sentence qu'ils avaient prononcée.
Halaman 307 - L'impératrice demanda la grâce de sa dame d'atour, et son mari irrité la refusa. Il cassa dans sa colère une glace de Venise, et dit à sa femme : « Tu vois qu'il- ne faut qu'un coup « de ma main pour faire rentrer cette glace dans la « poussière dont elle est sortie. » Catherine le regarda avec une douleur attendrissante, et lui dit : « Eh bien! « vous avez cassé ce qui faisait l'ornement de votre « palais, croyez-vous qu'il en devienne plus beau?
Halaman 184 - ... opposé, il y avait une pyramide qui soutenait un globe d'or. Du haut de la voûte pendaient deux images de saints, lesquelles étaient exposées à la vénération de ceux qui étaient dans la salle. Sur un banc, placé à la droite du...
Halaman 333 - ... déjà prévalus de ses inclinations voluptueuses pour l'accuser de dissipation et de mauvaise foi, il la remit à son secrétaire, en lui recommandant de la conserver avec soin. Ce papier n'avait point les qualités qui pouvaient piquer son ancien goût pour le parchemin. Ce ne fut que distraction et force d'habitude qui le portèrent à le mettre entre ses lèvres, dans la crainte peut-être de l'oublier, et pour l'avoir plus présent lorsqu'il se lèverait pour le serrer.
Halaman 331 - Mofcovie ; & fur le champ il le fit conduire avec mille reproches , dans une étroite prifon. Quoiqu'avec un peu de liberté pour réfléchir fur fon malheur , il n'y trouvât rien qui le rendît véritablement coupable , les apparences étant de nature à ne pouvoir jamais être éclaircies , il conçut que fa perte étoit certaine.
Halaman 244 - ... presse. Ils montent ensemble l'escalier et entrent dans le grand cabinet du conseil de régence. Le zar, placé à droite, lui dit : « Zar, mon frère! il ya longtemps que je souhaitois de voir un roi de France dans la gloire de Votre Majesté; j'ai aujourd'hui cette satisfaction dans votre personne, qui promet tout ce que ses ancêtres ont fait de grand. Je voudrois avoir oublié toutes les langues que je sçais et ne savoir que la françoise, pour pouvoir entretenir Votre Majesté.
Halaman 330 - ... à son travail, le goût du plaisir lui fit oublier ce qu'il devoit craindre. Ce ne fut qu'après trois ou quatre heures d'application, que revenant à lui-même, il...
Halaman 189 - C'est à présent que je reconnais » ici la Providence divine , qui me conduit à » l'exécution de mon projet. C'est par sa » volonté particulière que vous avez tous » senti les dangers d'un usage ancien, mais » funeste, qui ne peut que nourrir l'orgueil, » rompre tous les liens de l'amitié et de la » société , et ruiner toutes les entreprises » utiles à l'état. Je rends graces à Dieu, qui a » daigné disposer ainsi les cœurs , et, me ren
Halaman 122 - Boïars, comme les fils reçoivent les ordres de leurs pères. Leur rang était inférieur à celui de la petite noblesse. Les possesseurs des fiefs étaient suivis de leurs paysans mal vêtus, mal armés, privés de toute discipline. Chaque noble était obligé d'amener avec lui un nombre d'hommes de pied et de cavaliers proportionné à sa fortune en fonds de terre. Les cultivateurs, les habitans des villes et tout les marchands, ne servaient que dans les grandes extrémités.
Halaman 331 - Cependant comme l'aveu des circonstances de sa faute ne pouvait lui être nuisible, il était résolu de les raconter simplement, au risque de ne pas trouver dans ses juges beaucoup de disposition à le croire sincère. On ne tarda guère à l'interroger. Quatre des plus 'graves sénateurs de Stockholm lui reprochèrent son crime et le pressèrent de confesser les intelligences qu'il entretenait avec la Moscovie.

Maklumat bibliografi