Voyage en Orient: 1832-1833, Jilid 2

Kulit Depan
Librairie de Charles Gosselin, 1843
 

Halaman terpilih

Edisi lain - Lihat semua

Istilah dan frasa biasa

Petikan popular

Halaman 552 - ... si elle n'était résolue bientôt par la raison , la politique et la charité sociale. La charité, c'est le socialisme; — l'égoïsme, c'est l'individualisme. La charité, comme la politique, commande à l'homme de ne pas abandonner l'homme à lui-même, mais de venir à son aide, de former une sorte d'assurance mutuelle à des conditions équitables entre la société possédante et la société non possédante...
Halaman 545 - ... être moins sincèrement et moins profondément révolutionnaire. On peut préférer un instrument à un autre pour remuer le monde et le changer de place; voilà tout. Mais l'idée de révolution, c'est-à-dire de changement et d'amélioration, n'en éclaire pas moins l'esprit, n'en échauffe pas moins le cœur. Quel est parmi nous l'homme pensant, l'homme de cœur et de raison, l'homme de religion et d'espérance, qui, mettant la main sur sa conscience et s'interrogeant devant Dieu, en présente...
Halaman 128 - II n'y en a plus que sept , que leur masse peut faire présumer contemporains des temps bibliques. Autour de ces vieux témoins des âges écoulés , qui savent l'histoire de la terre mieux que l'histoire elle-même , qui nous raconteraient , s'ils pouvaient parler, tant d'empires, de religions, de races humaines évanouies!
Halaman 128 - Et quel plus beau temple, quel antel plus voisin du ciel! Quel dais plus majestueux et plus saint que le dernier plateau du Liban, le tronc des cèdres et le dôme de ces rameaux sacrés qui ont ombragé et ombragent encore tant de générations humaines prononçant le nom de Dieu différemment, mais le reconnaissant par-tout dans ses œuvres, et l'adorant dans des manifestations naturelles ! Et moi aussi je priai en présence de ces arbres.
Halaman 63 - ... et là dans la vaste plaine, partout ombragée, partout pressée par la forêt, de dix lieues de tour, de ses abricotiers, de ses sycomores, de ses arbres de toutes formes et de toute verdure ; semblait se perdre de temps en temps sous la voûte de ces arbres, puis reparaissait plus loin en larges lacs de maisons, de faubourgs, de villages ; labyrinthe de jardins, de vergers, de palais, de ruisseaux, où l'œil se perdait et ne quittait un enchantement que pour en retrouver un autre...
Halaman 65 - Jieu de récréation à la famille du propriétaire; ces jardins sont peuplés de chevaux, de moutons, de chameaux, de tourterelles, de tout ce qui anime les scènes de la nature; ils sont en général de la grandeur d'un ou deux arpents, et...

Maklumat bibliografi