Causeries et méditations historiques et littéraires, Jilid 2

Kulit Depan
B. Duprat, 1843 - 1040 halaman
 

Halaman terpilih

Edisi lain - Lihat semua

Istilah dan frasa biasa

Petikan popular

Halaman 329 - Camoëns, parmi les modernes, a composé la plus magnifique des épitaphes, celle de Jean III de Portugal : « Qui gît dans ce grand « sépulcre? quel est celui que désignent les « illustres armoiries de ce massif écusson ? « Rien ! car c'est à cela qu'arrive toute chose. « Que la terre lui soit aussi légère à , « cette heure qu'il fut autrefois pesant au
Halaman 191 - When keenest feelings at his bosom pull, And fancy tells him that the seat is full ; Why need the ghost usurp the monarch's place, To frighten children with his mealy face? The king alone shou'd form the phantom there, And talk and tremble at the vacant chair.
Halaman 411 - Maures ont tué dans cette forteresse alors qu'il combattait pour le service de Dieu et du roi notre maître. Je voulais vous envoyer ses ossements comme gage; mais ils se sont trouvés dans un tel état, qu'on ne pouvait encore les tirer île la terre.
Halaman 142 - Un privilège illustre, un des droits glorieux Qu'un homme tel que toi partage avec les dieux, La vengeance. Ma main secondera la tienne. Notre sort est commun : ton injure est la mienne.
Halaman 164 - Mais non, de mes enfans vils et lâches ministres, De ces perfides cœurs vous servez les desseins ; Ah ! pourquoi leur prêter vos secours assassins Contre un faible vieillard, et du haut de la nue Assaillir sans pitié sa tête chauve et nue?
Halaman 329 - Qui gît dans ce grand sépulcre ? Quel est celui que désignent les illustres armoiries de ce massif écusson ? — Rien ! car c'est à cela qu'arrivé toute chose ; mais ce fut autrefois un être qui possédait tout et qui pouvait tout.
Halaman 285 - ... ris au même instant, sans en savoir la cause. J'embrasse le monde entier et je ne puis rien étreindre. Toutes mes facultés sont bouleversées ; mon âme exhale un feu terrible, des ruisseaux de larmes coulent de mes yeux. Tantôt j'espère, tantôt je me décourage; quelquefois je tombe dans le délire, d'autres fois ma raison revient. Je suis sur la terre, et ma pensée traverse l'espace. En une heure, je vis une année ; en mille années, je n'en puis trouver une qui me satisfasse. Si quelqu'un...
Halaman 222 - Je suis un juif! Un juif n'at-il pas des yeux? Un juif n'at-il pas des mains, des organes, des proportions, des sens, des affections, des passions? N'est-il pas nourri de la même nourriture, blessé...
Halaman 222 - ... qu'un chrétien? Si vous nous piquez, ne saignons-nous pas? si vous nous chatouillez, ne rions-nous pas ? si vous nous empoisonnez, ne mourons-nous pas?
Halaman 185 - Shakespear, dans laquelle nous appergûmes facilement que ce n'est point à tort que cet homme jouit d'une aussi grande réputation. Il nous esquissa la scène où Macbeth croit voir un poignard en l'air qui le conduit à la chambre où il doit assassiner le Roi. Il nous inspira la terreur ; il n'est pas possible de mieux peindre une situation , de la rendre avec plus de chaleur , et de se posséder en même-temps davantage.

Maklumat bibliografi