Voyage aux mers polaires à la recherche de Sir John Franklin

Kulit Depan
Garnier Frères, 1880 - 492 halaman
Narrative of the second voyage of the Prince Albert, Captain William Kennedy, in search of Franklin. In French.
 

Edisi lain - Lihat semua

Istilah dan frasa biasa

Petikan popular

Halaman 89 - C'est dans la glace surtout que l'on peut dire que les jours se suivent et ne se ressemblent pas : hier un temps menaçant, ce matin un temps superbe. A dix heures, en laissant le quart, au lieu d'aller me coucher, je réveille M. Kennedy, et nous allons courir sur la glace, poursuivant un troupeau de narvals qui se trouvent sur les quelques pools d'eau qui séparent les floes, faisant retentir au milieu de cette solitude leur souffle puissant comme celui d'un tuyau d'orgue. Le soleil se venge de...
Halaman xliii - Cette excursion, alors que le soleil avait disparu de l'horizon pour ne se rementrer que cent dix jours plus tard, nous permit de nous assurer de la possibilité d'un voyage, même à cette époque de l'année, grâce aux habiles dispositions prises par M. Kennedy. Nous avions adopté, en effet, le genre de vie et les coutumes des Esquimaux et des Indiens pour nos voyages, et il ne nous fut pas difficile de voir combien la nature les a pourvus de moyens bien supérieurs à ce que nous donneraient...
Halaman xlii - PortBowen, nous essayâmes de débarquer au port Léopold, où des vivres avaient été laissés en 1849 pour l'usage de Franklin et de ses compagnons. « Dans une de ces tentatives, M. Kennedy avait laissé le navire, avec une embarcation et cinq hommes. Pendant la nuit, les glaces nous entourèrent, et nous fûmes entraînés à trente milles de lui sans pouvoir y opposer que notre douleur et notre désespoir. Le navire put enfin être mouillé dans la baie de Batty, et à partir de ce moment nos...
Halaman xxxix - Dans les bouleversements que causent les tempêtes, qui sont bien loin d'être aussi rares au delà du cercle arctique qu'on le suppose généralement, la forme des glaces devient très-irrégulière; aussi arrive-t-il souvent qu'à quelques centaines de mètres devant soi on voit une nappe d'eau plus ou moins étendue, dont on n'est séparé que par une langue étroite de glace. Nous cherchions alors à nous y pratiquer une ouverture, soit en dirigeant le navire avec toute la vitesse possible sur...
Halaman xliii - Après six semaines de tourments et des tentatives que les éléments firent avorter, je pus enfin arriver jusqu'à eux , et tous ensemble nous regagnâmes le navire. « Le Prince-Albert était pris dans les glaces qui, s'épaississant tous les jours, lui formèrent peu à peu une sorte de bassin solide , d'où il ne sortit qu'au mois d'août suivant, c'est-à-dire trois cent trente jours après. Nous nous mîmes donc à faire nos préparatifs d'hivernage avec d'autant plus d'activité, que nous...
Halaman xxxviii - Badin , devenant plus étroite en descendant au sud, les glaces, qui sont d'abord mises en mouvement dans le haut de la baie par les brises du nord , tendent à s'accumuler à cette gorge et à bloquer le détroit de Davis, même quand le sommet est dégagé. Ce n'est que par une série de vaet-vient que les glaces passent enfin ce barrage et viennent se dissoudre dans l'océan Atlantique. Cette mobilité des glaces , nécessaire à la navigation , en forme précisément le danger, puisqu'on se trouve...
Halaman xxxix - Lorsque lesglaces ne sont pas trop compactes, on fait entrer le navire dans cette ouverture, sur les côtes de laquelle il agit comme un coin. Plus d'une fois il arrive, pendant cette opération, que les glaces, mues par les courants ou par la brise, se rapprochent après s'être perfidement écartées un instant, et le bâtiment se trouve soumis à une pression dangereuse. Malheur à celui qui ne sait point prévoir ou suffisamment observer les signes précurseurs de cet incident, presque toujours...
Halaman xxxix - Ce n'est que par une série de vaet-vient que les glaces passent enfin ce barrage et viennent se dissoudre dans l'océan Atlantique. Cette mobilité des glaces , nécessaire à la navigation , en forme précisément le danger, puisqu'on se trouve placé entre les glaces poussées par la brise et la côte ou les glaces solides qui n'en sont pas encore détachées. Il est inutile d'insister sur la force d'écrasement que possèdent des masses...
Halaman xlv - Wellington, et se porter audevant de deux navires qui sont passés par le détroit de Behring, et sur le sort desquels on commence à avoir de vives inquiétudes. Notre tâche était remplie; nous avions démontré que Franklin n'a pu passer au sud du cap Walker, puisque la terre s'étend là où l'on supposait jadis que la mer existait. L'expédition du Prince-Albert a donc contribué à rétrécir...
Halaman xxxix - L'application du propulseur en hélice aux bâtiments à vapeur vient surtout donner à ceuxci une supériorité considérable, qu'eût détruite en partie l'encombrement des roues à aubes, exposées à tous les chocs des glaçons. Dans les bouleversements que causent les tempêtes, qui sont bien loin d'être aussi rares au delà du cercle arctique qu'on le suppose généralement, la forme des glaces devient très-irrégulière; aussi arrive-t-il souvent qu'à quelques centaines de mètres devant...

Maklumat bibliografi