Oeuvres choisies: (odes et cantates)

Kulit Depan
1808 - 327 halaman
 

Istilah dan frasa biasa

Petikan popular

Halaman 243 - Des douceurs de la paix , des horreurs de la guerre , Un ordre indépendant détermine le choix : C'est le courroux des rois qui fait armer la terre ; C'est le courroux des dieux qui fait armer les rois.
Halaman 45 - J'ai vu mes tristes journées Décliner vers leur penchant : Au midi de mes années Je touchais à mon couchant. La mort, déployant ses ailes, Couvrait d'ombres éternelles La clarté dont je jouis ; Et, dans cette nuit funeste, Je cherchais en vain le reste De mes jours évanouis. Grand Dieu ! votre main réclame I f ' Les dons que j'en ai reçus ; Elle vient couper la trame Des jours qu'elle m'a tissus.
Halaman 6 - Qu'aux accents de ma voix la terre se réveille. Rois, soyez attentifs : peuples, ouvrez l'oreille : Que l'Univers se taise, et m'écoute parler. Mes chants vont seconder les accords de ma lyre, L'esprit saint me pénètre, il m'échauffe, il m'inspire Les grandes vérités que je vais révéler.
Halaman 128 - Ce vieillard qui d'un vol agile Fuit sans jamais être arrêté, Le Temps, cette image mobile De l'immobile éternité , A peine du sein des ténèbres Fait éclore les faits célèbres , Qu'il les replonge dans la nuit : Auteur de tout ce qui doit être , II détruit tout ce qu'il fait naître A mesure qu'il le produit.
Halaman 8 - Là s'anéantiront ces titres magnifiques, Ce pouvoir usurpé, ces ressorts politiques, Dont le juste autrefois sentit le poids fatal: Ce qui fit leur bonheur deviendra leur torture; Et Dieu, de sa justice apaisant le murmure, Livrera ces méchants au pouvoir infernal. Justes, ne craignez point le vain pouvoir des hommes; Quelque élevés qu'ils soient, ils sont ce que nous sommes; Si vous êtes mortels, ils le sont comme vous.
Halaman 2 - De sa. puissance immortelle Tout parle , tout nous instruit ; Le jour au jour la révèle , La nuit l'annonce à la nuit. Ce grand et superbe ouvrage N'est point pour l'homme un langage Obscur et mystérieux: Son admirable structure Est la voix de la nature Qui se fait entendre aux yeux. Dans une éclatante voûte II a placé de ses mains Ce soleil qui dans sa route Eclaire tous les humains. Environné...
Halaman 22 - A l'aspect des méchants , confus , épouvanté , Le trouble m'a saisi , mes pas ont hésité : Mon zèle m'a trahi , Seigneur, je le confesse , En voyant leur prospérité. Cette mer d'abondance où leur âme se noie Ne craint ni les écueils ni les vents rigoureux : Ils ne partagent point nos fléaux douloureux ; Ils marchent sur les fleurs, ils nagent dans la joie : Le sort n'ose changer pour eux. Voilà donc d'où leur vient cette audace intrépide Qui na jamais connu craintes ni repentirs! Enveloppés...
Halaman 314 - Et le commencement du bonheur que j'attends? Quand pourrai-je dire à l'impie : Tremble, lâche, frémis d'effroi; De ton Dieu la haine assoupie Est prête à s'éveiller sur toi : Dans ta criminelle carrière Tu ne mis jamais de barrière Entre sa crainte et tes fureurs ; Puisse mon heureuse prière D'un châtiment trop dû t'épargner les horreurs ! Puisse en moi la ferveur extrême D'une sainte compassion , Des offenseurs du Dieu que j'aime Opérer la conversion ! De ses vengeances redoutables...
Halaman 76 - Quel est donc le héros solide Dont la gloire ne soit qu'à lui ? C'est un roi que l'équité guide, Et dont les vertus sont l'appui ; Qui, prenant Titus pour modèle, Du bonheur d'un peuple...
Halaman 115 - L'assaut victorieux; II s'étonne; il combat l'ardeur qui le possède, Et voudrait secouer du démon qui l'obsède Le joug impérieux.

Maklumat bibliografi