Portraits anglais

Kulit Depan
Herbert, 1907 - 345 halaman
 

Kandungan

Edisi lain - Lihat semua

Istilah dan frasa biasa

Petikan popular

Halaman 122 - Par les soirs bleus d'été, j'irai dans les sentiers, Picoté par les blés, fouler l'herbe menue : Rêveur, j'en sentirai la fraîcheur à mes pieds. Je laisserai le vent baigner ma tête nue. Je ne parlerai pas, je ne penserai rien : Mais l'amour infini me montera dans l'âme. Et j'irai loin, bien loin, comme un bohémien, Par la Nature, — heureux comme avec une femme.
Halaman 81 - Quel est celui de nous qui n'a pas, dans ses jours d'ambition, rêvé le miracle d'une prose poétique, musicale sans rythme et sans rime, assez souple et assez heurtée pour s'adapter aux mouvements lyriques de l'âme, aux ondulations de la rêverie, aux soubresauts de la conscience...
Halaman 80 - Rossetti, aussi beau, aussi raffiné, aussi nouveau et ayant autour de son style un peu du même parfum exotique : une saveur, ici, de terroir français, de la grâce, de la délicatesse à la Watteau. Dans ce livre, la critique s'élève à la hauteur des Beaux-Arts, écrite en une prose modulée à côté de laquelle la splendeur de Ruskin paraît clinquante, la simplicité de Matthew Arnold paraît affectée, et qui fait ressortir trop bruyamment les cuivres dans l'orchestre de Carlyle.
Halaman 120 - An Inland Voyage (1878), Travels with a Donkey in the Cevennes (1879), Virginibus Puerisque...
Halaman 254 - Tout passe. — L'Art robuste Seul a l'éternité, Le buste Survit à la cité. Et la médaille austère Que trouve un laboureur Sous terre Révèle un empereur. Les dieux eux-mêmes meurent, Mais les vers souverains Demeurent, Plus forts que les airains.
Halaman 327 - Dans le vieux parc solitaire et glacé Deux formes ont tout à l'heure passé. Leurs yeux sont morts et leurs lèvres sont molles, Et l'on entend à peine leurs paroles. Dans le vieux parc solitaire et glacé Deux spectres ont évoqué le passé. - Te souvient-il de notre extase ancienne ? - Pourquoi voulez-vous donc qu'il m'en souvienne ? - Ton cœur bat-il toujours à mon seul nom ? Toujours vois-tu mon âme en rêve ? - Non.
Halaman 89 - ... un caractère plus ou moins spécial et unique. Cette influence, il la sent, il désire l'expliquer, l'analysant et la réduisant à ses éléments primordiaux. Pour lui, le tableau, le paysage, la personnalité attachante, dans la vie ou dans un livre, la " Joconde ", les collines de Carrare, Pic de la Mirandole, ont une valeur...
Halaman 113 - Ce que décadence en littérature signifie réellement est cette savante corruption de langage par laquelle le style cesse d'être organique et devient, à la poursuite de quelque moyen d'expression, ou de quelque beauté nouvelle, délibérément anormal.
Halaman 173 - Je possédais du génie, un nom illustre, une haute situation sociale, de la gloire, de l'éclat, et l'audace de la pensée. J'ai fait de l'art une philosophie et de la philosophie un art. J'ai enseigné aux hommes une manière de penser différente et donné aux choses d'autres ' couleurs ; tout ce que je disais et faisais plongeait le monde dans l'étonnement ; je pris le drame — la plus objective de toutes les formes d'art et j'en fis un genre de littérature personnelle à la manière...
Halaman 162 - ... d'un étrange parfum, peutêtre d'un poison. Chaque âme avait son propre secret et restait séparée de l'âme qui était partie avant elle et de celle qui devait venir après. Et ce montreur d'âmes ne s'apercevait pas toujours qu'il jonglait avec les choses réelles, car pour lui elles n'étaient guère plus que les balles en verre de couleur jetées en l'air par le jongleur qui les rattrape l'une après l'autre.

Maklumat bibliografi