La question d'Orient au XVIIIe siècle: le partage de la Pologne et le traité de Kaïnardj

Kulit Depan
Plon-Nourrit, 1902 - 288 halaman
 

Halaman terpilih

Edisi lain - Lihat semua

Istilah dan frasa biasa

Petikan popular

Halaman 232 - Je sais que l'Europe croit assez généralement que le partage qu'on a fait de la Pologne est une suite de manigances politiques qu'on m'attribue; cependant rien n'est plus faux. Après avoir proposé vainement des tempéraments différents, il fallut recourir à ce partage, comme à l'unique moyen d'éviter une guerre générale.
Halaman 9 - Etat que sous l'image d'un homme criblé de blessures, affaibli par la perte de son sang, et près de succomber sous le poids de ses souffrances; il lui fallait du régime pour se remettre, des topiques pour lui rendre sa vigueur, et des baumes pour consolider ses plaies.
Halaman 91 - La parole d'un particulier n'entraîne que le malheur d'un seul homme ; celle des souverains, des calamités générales pour des nations entières. Ceci se réduit à cette question : vaut-il mieux que le peuple périsse, ou que le prince rompe son traité?
Halaman 201 - II faut savoir s'exécuter, et pour un profit mince ne pas perdre sa réputation ni droiture devant Dieu et devant les hommes.
Halaman 43 - Il y avait deux partis > à prendre : ou celui de l'arrêter dans le cours de » ses immenses conquêtes, ou, ce qui était le plus » sage, d'essayer par adresse d'en tirer parti. Le roi...
Halaman 45 - Boyardo; je saisis donc aux cheveux l'occasion qui se présentait, et à force de négocier, je parvins à indemniser notre monarchie de ses pertes passées, en incorporant la Prusse polonaise dans mes anciennes provinces.
Halaman 45 - L'objet d'utilité de ce partage, dit-il, consistait en ce que la Russie pourrait continuer tranquillement la guerre avec les Turcs sans appréhender d'être arrêtée dans ses entreprises par une diversion que l'impératrice-reine était à portée de lui faire.
Halaman 223 - ... à mon grand regret; mais cela serait infaillible. Pour empêcher ces maux et ces désagréments pour la monarchie et la famille, il faut employer tout, et il n'ya que ma fille, la dauphine, assistée par vos conseils et connaissances du local, qui pourrait rendre ce service à sa famille et à sa patrie. Avant tout, il faut qu'elle cultive par ses assiduités et...
Halaman 224 - Je me suis étendue un peu au long sur ce chapitre ; il est d'une si grande importance que je m'attends de vos soins et de ceux de ma chère fille que vous emploierez tous vos soins et elle tous ses agréments , en se détachant des préjugés qu'on pourrait lui suggérer contre. Il n'y en a aucune de valable en comparaison du bien qu'elle peut faire.

Maklumat bibliografi