Briefe der Kaiserin Maria Theresia an ihre Kinder und Freunde, Jilid 3

Kulit Depan
W. Braumüller, 1881 - 479 halaman
 

Edisi lain - Lihat semua

Istilah dan frasa biasa

Petikan popular

Halaman 459 - DO NOT REMOVE A Charge willbe mode if this card is mutilated or not returned withthebook GRADUATE LIBRARY THE UNIVERSITY 0F MICHIGAN...
Halaman 449 - Das Leben und der Briefwechsel des Landgrafen Georg von Hessen-Darmstadt, des Eroberers und Vertheidigers von Gibraltar. Ein Beitrag zur Geschichte des spanischen Successionskrieges, zur Memoirenliteratur des 17.
Halaman 2 - Vous savez , que nous autres sommes sujettes à nos maris : que nous leur devons obéissance , que notre seul but en tout doit être notre époux, de le servir, de lui être utile et d'en faire notre père et meilleur ami. Si même les exemples en font voir malheureusement le contraire, je ne saurais vous dispenser de votre devoir. Vous prenez par inclination votre époux : c'est par cette raison seule , que j'ai fait votre établissement. Vous le...
Halaman 10 - Ma fille va trop vite en besogne, et le ministre en est alarmé ; la reine de Naples se gendarme de même contre Tanucci. Quels seront à la fin les raisonnements qu'on fera , même à mon tort . sur les procédés de mes filles vis-à-vis des ministres ? On leur prêtera 'sûrement une envie décidée de dominer, et les réflexions qu'on fera sur ce sujet pourront bien influer sur l'avenir de ma dauphine «.Lettre de Marie-Thérèse au baron Knebel, 15 août 1769.
Halaman 67 - Obwohl mir viel gemächlicher ist die französische Correspondenz, so erfreue ich mich doch, deutsche Zeilen von meiner lieben Tochter zu empfangen, und dadurch zu ersehen, wie selbe sich anwendet, eine ganze Nation zu beglückseligen, daß sie deren Sprache sich kundig macht, obwohl sie in Italien zu verharren hat. Graf...
Halaman 4 - Je parle de, cet ordre qui est combinanIe avec la volonté de votre époux. Rien ne doit vous arrêter de vous y conformer, et vous devez sacrifier tout, quand il s'agit de lui plaire ou de faire sa volonté. Vous n'avez alors rien à vous reprocher, et vous n'avez qu'à obéir, après avoir fait vos objections et représentations avec douceur et tendresse, ce qui vous est permis de faire une fois ; mais s'il décide le contraire, il ne vous reste qu'à obéir, et même de façon qu'on voie que vous...
Halaman 3 - ... vous pourrez, plus vous vous rendrez aimable ; il vous cherchera et s'attachera à vous. Ce qui doit faire votre principale étude, c'est qu'il trouve toujours dans vous la même humeur, les mêmes complaisances, les mêmes prévenances. Tâchez de l'amuser, de l'occuper, pour qu'il ne se trouve pas mieux ailleurs. Pour vous attirer sa confiance, vous devez avoir soin de la mériter par toute votre conduite et discrétion. Que jamais aucun soupçon n'entre dans votre cœur. Plus vous laisserez...
Halaman 5 - ... décence et politesse. Ne souffrez point à votre cour des discours équivoques, ni des médisances. Eclaircissez les faits toujours sur-le-champ; vous bannirez ainsi la mauvaise engeance. Marquez en toute occasion votre empressement de rendre justice à la vertu. Eloignez de votre société ceux qui en manquent. Faites observer la régularité en tout à votre cour. Obligez les chefs à tenir les gens en ordre. Ne leur passez rien sur ce point; mais faites toujours les cor219 riger par leurs...
Halaman 4 - ... de la gêne. Je n'en saurois convenir, en ayant fait l'expérience par moi-même, et voyant tous les jours que les mêmes gens qui soutiennent le plus cette maxime sont les plus ennuyés et les moins heureux : ils ne jouissent de rien, en trop laissant libre cours à leurs caprices et à leurs sens, dont ils sont à la fin tyrannisés. — Je parle de cet ordre qui est combinable avec la volonté de votre époux. Rien ne doit vous arrêter de vous y conformer, et vous devez sacrifier tout, quand...
Halaman 3 - Dans le siècle d'aujourd'hui surtout, on ne veut pas de gêne, et les mauvais exemples gagnent au point, qu'on ose paraître sans honte sur ce pied. Plus vous laisserez de liberté à votre époux, en exigeant le moins de gêne et d'assiduité, que vous pourrez, plus vous vous rendrez aimable: il vous cherchera et s'attachera à vous. Ce qui doit faire votre principale étude , c'est qu'il trouve toujours dans vous la même humeur, les mômes complaisances, les mêmes prévenances.

Maklumat bibliografi