Mémoires secrets sur la Russie, et partienlièrement sur la fin du règne de Catherine II. et celui de Paul I. formant un Tableau des Mœurs de St. Pétersbourg, à la fin du XVIII.: Siècle, et contenant nombre d'anecdotes recueillis pendant un séjour de dix années, Jilid 2

Kulit Depan
 

Halaman terpilih

Istilah dan frasa biasa

Petikan popular

Halaman 168 - L'enfer s'émeut au bruit de Neptune en furie. Pluton sort de son trône, il pâlit, il s'écrie; II a peur que ce dieu, dans cet affreux séjour, D'un coup de son trident ne fasse entrer le jour...
Halaman 209 - Ceux qui n'étoient pas nobles furent fouettés pendant trois jours consécutifs , les nobles dégradés et les officiers faits soldats. Il se trouva parmi les arrêtés un Genevois , nommé Martin, qui gagna un officier de police et trouva moyen d'écrire à la cour, où il avoit des amis.
Halaman 160 - ... le sentiment de leur existence, et à leur inspirer des goûts qui la rendent plus heureuse ? Cette éducation étrangère a un inconvénient , mais il n'est pas un mal pour la Russie. Les Russes , presque tous élevés par des français, contractent, dès leur enfance, une prédilection marquée pour cette...
Halaman 215 - De là un double rang de colonnes conduit à la principale salle, destinée aux grands festins. Il est impossible d'exprimer l'impression que fait ce temple gigantesque ; il a plus de cent pas de long, il est large à proportion , et il est formé par un double rang de colonnes colossales : il ya entre elles, à demi-hauteur, des loges ornées de festons élégamment sculptés, et garnies dans l'intérieur d'étoffes de soie.
Halaman 208 - Il faisait un grand froid; son cheval, né sans doute sous un climat plus chaud , ne pouvait rester immobile. Las de piaffer, de caracoler et de faire des efforts inutiles pour le retenir, il se mit à galoper dans la rue , passant et repassant devant les troupes et une grande foule de peuple que la cérémonie funèbre et le manège de l'empereur attiraient.
Halaman 147 - Saken, son gouverneur particulier, qui l'invitait à apprendre à lire : « Je ne veux pas apprendre à lire, parce que je vois que vous lisez toujours et que vous êtes toujours plus bête. » Le caractère et l'esprit des deux enfants étaient tout entiers dans ces deux réponses.
Halaman 103 - Narva, tandis que son mari bénévole s'occupait ailleurs. A une surprise que tentèrent les Suédois , on la vit sortir de sa tente en uniforme, se mettre à la tête d'un bataillon, et marcher à l'ennemi. Plusieurs autres femmes suivaient l'armée contre les Turcs. Le sérail de Potemkin était toujours composé de...
Halaman 216 - Storch. 457 39 11 n'ya ni meubles ni ornements; mais aux deux extrémités, qui s'arrondissent en demi-cercle, il ya des vases de marbre de Carrare , surprenants par leur prodigieuse grandeur et par la beauté de leur travail. Près de cette salle se trouve le jardin d'hiver, qui n'en est séparé que par la colonnade. La voûte de ce bâtiment immense est soutenue par des pilastres qui ont la forme de palmiers : on a pratiqué dans l'intérieur des murs des tuyaux de chaleur, qui circulent tout...
Halaman 209 - Un groupe rassemblé sur le pont vert, éloigné de plus de quatre cents pas du point où l'empereur faisait volte , se couvrit enfin à cause du grand froid et de l'éloignement. Paul s'en aperçoit; il fait à l'instant cerner le groupe par les troupes et l'envoie à la maison de force ; il y avait cinquante à soixante individus de différentes conditions.
Halaman 139 - Mentschikow, qui, de notoriété publique, ne sut jamais lire. Il est vrai qu'il lui donna pour fut celle-ci , apparemment parce qu'elle est négative : On n'enseignera aux jeunes grands-ducs ni la poésie ni la musique, parce qu'il faudrait y consacrer trop de temps pour y devenir habiles. Ils s'efforcèrent d'étendre cette règle à toutes les sciences (l).

Maklumat bibliografi