Théatre complet de Emile Augier...

Kulit Depan
Calmann Lévy, 1882
 

Halaman terpilih

Edisi lain - Lihat semua

Istilah dan frasa biasa

Petikan popular

Halaman 6 - ... l'imagination d'un assassinat d'un prêtre, d'un cardinal me vint à l'esprit. La Rochepot se moqua de moi, et il me dit ces propres paroles : « Quand vous serez à la guerre, vous...
Halaman 280 - Poirier. Cher Gaston, cher garçon . . . c'est tout un. ... De beau•père à gendre, la familiarité est permise. Gaston. Et, de votre part, monsieur Poirier, elle me flatte et m'honore. . . . Vous disiez donc que votre première réforme ... ? Poirier (se levant).
Halaman 234 - J'enrage quand je vois cette manie qui s'empare de toutes les cervelles! On dirait, ma parole, que dans ce pays-ci le gouvernement est le passe-temps naturel des gens qui n'ont plus rien à faire .... Un bonhomme comme toi et moi s'occupe pendant trente ans de sa petite besogne ; il y arrondit sa pelote, et un beau jour il ferme boutique et s'établit homme d'État .... Ce n'est pas plus difficile que cela!
Halaman 283 - POIRIER, piteusement. Je suis ambitieux ! GASTON On dirait que vous en rougissez; pourquoi donc ? Avec l'expérience que vous avez acquise dans les affaires, vous pouvez prétendre à tout. Le commerce est la véritable école des hommes d'Etat. POIRIER C'est ce que Verdelet me disait ce matin. GASTON C'est là qu'on puise cette hauteur de vues, cette élévation de sentiments, ce détachement des petits intérêts qui font les Richelieu et les Colbcrt.
Halaman 281 - Dieu merci! je n'en fais pas assez de cas pour cela. GASTON. Vous n'en faites pas de cas? POIRIER. Non monsieur, non! Je suis un vieux libéral, tel que vous me voyez; je juge les hommes sur leur mérite, et non sur leurs titres ; je me ris des hasards de la naissance; la noblesse ne m'éblouit pas, et je m'en moque comme de l'an quarante : je suis bien aise de vous l'apprendre. GASTON. Me trouveriez-vous du mérite, par hasard? POIRIER. Non, monsieur, je ne vous en trouve pas. GASTON. Non? Alors...
Halaman 285 - GASTON. Vous serez comte. POIRIER. Non. Il faut être raisonnable. Baron, seulement. GASTON. Le Baron Poirier! . . . cela sonne bien à l'oreille. POIRIER. Oui, le baron Poirier! GASTON.
Halaman 279 - ... m'imaginais que vous consentiriez à prendre une position. GASTON. Ne revenons pas là-dessus, je vous prie. POIRIER. Je n'y reviens que pour mémoire... Je reconnais que j'ai eu tort d'imaginer qu'un gentilhomme consentirait à s'occuper comme un homme, et je passe condamnation. Mais...
Halaman 6 - Rochepot, je sentis je ne sais quoi qui pouvait être une peur. Je le pris pour un scrupule. Je ne sais si je me trompai; mais enfin l'imagination d'un assassinat d'un prêtre, d'un cardinal me vint à l'esprit.
Halaman 284 - J'ai à la banque trois millions qui n'attendent qu'un mot de vous pour s'abattre sur de bonnes terres. GASTON. — Ah! Machiavel!
Halaman 281 - POIRIER. Je ne suis pas un marquis, moi ! GASTON. Ne le dites pas si haut, on finirait par le croire. POIRIER. Qu'on le croie ou non, c'est le cadet de mes soucis.

Maklumat bibliografi