Estienne Denis Pasquier, chancelier de France, 1767-1862: souvenirs de son dernier secrétaire

Kulit Depan
Didier, 1870 - 475 halaman
 

Edisi lain - Lihat semua

Istilah dan frasa biasa

Petikan popular

Halaman 175 - ... sous les règnes de Louis XVIII, de Charles X et de Louis-Philippe, quelqu'un dont on pût alors se servir.
Halaman 394 - ... lui ont encore procuré le solide avantage des lois ? Sachons continuer, Messieurs, l'œuvre de nos devanciers, et ne laissons pas dépérir dans nos mains cet admirable dépôt des lettres fidèlement transmis de génération en génération et toujours accru depuis trois siècles. N'oublions pas que le jour où les peuples s'enferment avec imprévoyance dans le cercle étroit de leurs intérêts, et où ils aiment mieux soigner leur prospérité matérielle que leur intelligence, ils commencent...
Halaman 89 - On vous vit alors diriger les plus difficiles affaires et prendre une part principale à toutes les discussions. Aucune matière ne semblait étrangère à votre savoir, et l'on eût dit que vous les dominiez toutes par la souplesse de votre talent. On admirait cette netteté d'argumentation qui substituait les affaires aux passions ; cette facilité rare qui vous permettait de répondre à tout, sans que dans l'abondance de vos paroles on aperçût vos volontaires réticences ; ce soin que vous...
Halaman 89 - ... limiter momentanément l'exercice de certaines libertés, vous n'avez jamais sacrifié du moins à la politique aucune de ces règles fondamentales de la justice, de la morale et de l'ordre des sociétés, dont la violation émeut la conscience des peuples et finit par perdre les gouvernements. Vous vous êtes, monsieur, placé de bonne heure dans ce parti de la modération , toujours attaqué par les passions du moment, qui reste quelquefois au-dessous de sa tâche, mais qui, lorsque les temps...
Halaman 193 - En 1822, il faut bien que je le dise, la maison de Bourbon a commis un grand acte de déraison ; elle a brisé, au moment où il pouvait lui être le plus utile, l'instrument qui lui avait déjà rendu de si grands services. La destruction du second ministère du duc de Richelieu a été, voyez-vous, plus qu'une faute politique : elle a été un véritable crime (1) ! ». III.
Halaman 96 - ... transitoires. Dans sa haute et suprême situation publique de président de la Chambre des pairs, il retrouva toute sa valeur un peu dispersée jusqu'alors, il la rassembla pour ainsi parler, et l'accrut encore au su et vu de tous.
Halaman 85 - M. Pasquier, loin de préférer M. de Talleyrand qu'il venait de voir de trop près à l'œuvre en tant que ministre, avait pour M. de Richelieu un tout autre goût et une tout autre estime; mais il avait cru devoir aux bienséances du nouveau régime constitutionnel qui s'inaugurait, de ne point passer sans intervalle ni transition d'un Cabinet dans l'autre.
Halaman 89 - Pendant le cours de votre longue carrière, on a pu ne pas approuver toujours votre marche politique, mais on ne vous a jamais reproché ni acte de rigueur, ni pensée violente. Si, a une époque où quelques principes n'avaient pas encore acquis...
Halaman 90 - ... les gouvernements. Vous vous êtes, monsieur, placé de bonne heure dans ce parti de la modération , toujours attaqué par les passions du moment, qui reste quelquefois au-dessous de sa tâche, mais qui, lorsque les temps sont écoulés, se présente seul aux générations suivantes, sans avoir...

Maklumat bibliografi