Mémoires du duc de Raguse de 1792 à 1832: imprimés sur le manuscrit original de l'auteur

Kulit Depan
 

Edisi lain - Lihat semua

Istilah dan frasa biasa

Petikan popular

Halaman 261 - Monsieur, j'ai l'honneur de vous accuser « réception de la lettre que vous .m'avez fait l'honneur de « m'écrire hier, et j'ai l'honneur d'être avec, etc., etc.
Halaman 447 - C'est par dignité d'homme que j'ai désiré que la vice-reine vînt faire ses couches à Paris, et je la connais trop susceptible pour penser qu'elle puisse se résoudre à se trouver dans cet état au milieu des Autrichiens. Sur la demande de la reine Hortense, j'aurais pu vous en écrire plus tôt, mais alors Paris était menacé. Du moment que cette ville ne l'est plus, il n'y aurait rien de plus simple aujourd'hui que de venir faire ses couches au milieu de sa famille, et dans le lieu où il...
Halaman 438 - Je ne vois pas de difficultés à ce que vous fassiez un armistice de deux mois ; mais le principal est de bien stipuler que les places seront ravitaillées journellement, afin qu'au moment où l'armistice viendra à se rompre elles soient aussi bien approvisionnées qu'avant. Je pense, au reste, que cela se borne à Osoppo et-PalmaNuova, puisque vous conservez vos communications avec Venise.
Halaman 423 - Hiller sur un arrangement tacite par lequel nous demeurerions, lui et moi, dans les positions que nous occupons, c'est-à-dire sur les deux rives de l'Isonzo; je ne sais ce qu'il répondra, mais vous le sentirez, je ne puis faire au delà. Si cette première proposition est jugée insuffisante, si la fortune m'est à l'avenir aussi contraire qu'elle m'a été favorable jusqu'à présent, je regretterai toute ma vie qu'Auguste et ses enfants n'aient pas reçu de moi tout le bonheur que j'aurais voulu...
Halaman 440 - La lettre de M. Melternich est perfide ; après avoir fait le tableau des forces de la coalition et des désastres de la France, elle ajoute que l'empereur Napoléon, dans des négociations avec les puissances coalisées, cède toute l'Italie et même Naples; toutefois qu'il a fait demander par le roi de Bavière le Milanais pour Votre Altesse. . \ Le projet de la coalition est simple : c'est de remettre les choses comme elles étaient avant 1 789 ; le roi de Naples en sera convaincu Irop tard.
Halaman 448 - Autrichiens du pays, et que 24 heures après sa signature le roi se déclare et tombe sur les Autrichiens. Vous pouvez tout faire dans ce sens, rien ne doit être épargné dans la situation actuelle, pour ajouter à nos efforts les efforts des Napolitains. On fera ensuite ce qu'on voudra; car, après une pareille ingratitude et dans de telles circonstances, . . , . Soissons, rien ne lie.
Halaman 443 - Il est d'ailleurs impossible de douter que l'évacuation entière de l'Italie aurait jeté dans les rangs des ennemis de Votre Majesté un grand nombre de soldats qui sont aujourd'hui ses sujets. « Je suis donc convaincu que le mouvement de retraite prescrit par Votre Majesté aurait été trèsfuneste à ses armes, et qu'il est fort heureux que, jusqu'à présent, je n'aie pas dû l'opérer. « Mais si l'intention de Votre Majesté était que je dusse le plus promptement possible rentrer en France...
Halaman 444 - Il est donc possible, si la fortune continue à nous sourire, que l'ennemi soit rejeté en grand désordre hors de nos frontières et que nous puissions alors conserver l'Italie. Dans cette supposition, le roi de Naples changerait probablement de parti.
Halaman 443 - France avec ce que j'aurais pu conserver de son armée, que n'at-elle daigné me l'ordonner? Elle doit en être bien persuadée, ses moindres désirs seront toujours des lois suprêmes pour moi ; mais Votre Majesté m'a appris que dans le métier des armes il n'est pas permis de deviner les intentions, et qu'on doit se borner à exécuter les ordres. « Quoi qu'il en soit, il est impossible que de pareils doutes soient nés dans le cœur de Votre Majesté. Un dévouement aussi parfait que le mien...
Halaman 429 - J'ai répondu tout ce que toi-même tu aurais répondu, et il est parti ému et admirateur de ma manière de penser; comme il a vu que je ne voulais entendre à rien qu'à un armistice, il m'a assuré que le roi l'obtiendrait d'autant plus « que les alliés admiraient mon caractère et ma conduite ». C'est déjà une bien belle récompense que de commander ainsi l'estime à ses ennemis. Déchire le billet du roi, ne parle de rien de tout cela. Dans l'armée on ne sait qu'il est venu un parlementaire...