Histoire de Russie et de Pierre-le-Grand, Jilid 1

Kulit Depan
Baudouin frères, 1829 - 583 halaman
 

Kandungan

Edisi lain - Lihat semua

Istilah dan frasa biasa

Petikan popular

Halaman 475 - Un moyen propre à redoubler l'intrépidité, c'est d'être homme de bien. Votre conscience alors vous donnant une douce sécurité sur le sort de l'autre vie, vous en serez plus disposé à faire, s'il en est besoin, le sacrifice de celle-ci. « Dans une bataille, dit Xénophon, ceux qui craignent le plus les dieux sont ceux qui craignent le moins les hommes. » Pour ne point redouter la mort, il faut avoir des mœurs bien pures, ou être un scélérat bien aveuglé par l'habitude du crime. Voilà...
Halaman 518 - ... accès d'apoplexie. Aussitôt le droguiste lui donna » une coupe d'argent avec son couvercle; le maréchal la porta » lui-même dans l'appartement du prince, chancelant à chaque » pas, comme un homme pris de boisson. » Une demi-heure après, le Tzar, avec toute sa suite, se retira » avec la contenance la plus triste. Sur-le-champ, le maréchal » m'ordonna de rester dans l'appartement du prince, et, en cas de « quelque accident, de l'en informer immédiatement. J'y trouvai » deux médecins...
Halaman 366 - Europe , faire fleurir les arts dans notre patrie; que nous imposerions tant de respect aux puissances étrangères; que tant de gloire , enfin, nous était réservée? Nous voyons dans l'histoire, que la Grèce fut...
Halaman 316 - Frère, dit-il, il est temps ! Mais le courage manque à Soukanine. — Pas encore, dit-il. Pierre entend à la fois la réponse et le pas régulier d'une troupe armée qui enveloppe la maison. — Pas encore ? répète-t-il. S'il n'est pas encore temps pour toi, fils de chien, il l'est pour moi. Et, s'élançant sur Soukanine, il le renverse d'un coup de poing au milieu du visage. Un immense hourra retentit ; tous les conjurés tirent leur poignard.
Halaman 367 - C'est par la négligence de nos ancêtres quelles s'arrêtèrent en Pologne et ne purent parvenir jusqu'à nous; mais les Allemands et les Polonais ont été plongés dans ces mêmes ténèbres d'ignorance, où nous avons langui jusqu'à ces derniers temps. C'est par les soins de leurs souverains que leurs yeux se sont ouverts; ils ont hérité des sciences de la Grèce, de sa police et de ses arts.
Halaman 518 - me surprit au point que je lui demandai quel en était le sujet; > mais il ne put me répondre. Sur ces entrefaites, le maréchal » arriva dans le même désordre que le droguiste, lui disant » qu'il aurait dû être plus expéditif, vu que le prince avait été » frappé d'un accès d'apoplexie.
Halaman 415 - Rappelez - vous votre opiniâtreté et » votre dépravation , combien de fois je » vous ai fait des exhortations , combien » de fois je vous ai puni, et combien il s'est » écoulé d'années depuis que j'ai dédaigné » de vous rien dire : tout cela a été sans » succès. 11 semble que vous n'ayez de plai» sir qu'à rester dans vos -appartemens , » plongé dans l'oisiveté , étendu sur les
Halaman 416 - Si je n'épargne pas ma propre vie pour le bien de la patrie et le bonheur de mes sujets, pourquoi épargnerais-je la vôtre, dont vous ne voulez pas vous rendre digne ? Je confierais plutôt l'empire à un étranger qui en serait digne, qu'à mon fils qui ne le mériterait pas.
Halaman 521 - ... that dish in particular; he therefore thought it his duty to put his Majesty upon his guard. The Czar returned to the table without the least discomposure in his countenance, and with his usual cheerfulness ; the boyar recommended this dish to him, saying it was very good : the Czar ordered the boyar to sit down by him, (for it is a custom in Moscow for the master of the house to wait at table when he entertains his friends,) and putting some of it on a plate, desired him to eat and show him...
Halaman 519 - J'allai directement en informer le maréchal , qui sortit à l'instant pour en donner avis à Sa Majesté, qui lui ordonna de faire embaumer le corps du prince. Le cadavre fut mis dans un cercueil , que l'on couvrit d'un velours noir, sur lequel on étendit un drap richement brodé en or. On le transporta du château à l'église de la Sainte-Trinité, où il demeura jusqu'à onze heures du soir. Il fut reporté au château, et déposé dans le caveau royal, auprès de la tombe de la princesse son...

Maklumat bibliografi